logo_firefox.gif

On attend toujours la sortie de la version définitive de Firefox 3.5 (ex Firefox 3.1, nom de code Shiretoko),dont une bêta 4 est prévue pour dans quelques jours. Son successeur, dont le nom de code est Namokora, est pour l'instant numéroté 3.6, de façon non définitive. Mozilla utilise aussi l'appellation « Firefox.next ».

Le nouveau Firefox se focalisera notamment sur les performances « perceptibles par l'utilisateur » : démarrage, ouverture d'un onglet, réactivité vis à vis des tâches courantes, etc. Autre priorité : la personnalisation du logiciel et les extensions (facilitation du développement, de l'installation, de la gestion, etc.). Bientôt une version 3.0.9

Mozilla évoque aussi une navigation centrée sur les tâches effectuées par l'utilisateur, et un navigateur qui servirait de lien entre les applications en ligne et l'OS de l'ordinateur. Firefox 3.6 utilisera la version 1.9.2 du moteur de rendu Web Gecko.

  • Une augmentation visible par l’utilisateur des performances, notamment sur le temps de démarrage, le temps d’ouverture d’un nouvel onglet (réactivité) et plus globalement les temps de réponse lors des interactions avec l’interface.
  • Personnalisation : simplifier le développement, la découverte, l’installation et la gestion des extensions qui personnalisent le navigateur et/ou en modifient les fonctionnalités. Serait ainsi visée par exemple l’absence de redémarrage après l’installation d’une extension.
  • La possibilité d’organiser le navigateur en fonction de ce que l’on souhaite accomplir. En clair, il s’agirait de passer d’une utilisation centrée sur les pages Web à une utilisation basée sur les tâches. Cela concerne notamment la possibilité d’effectuer une tâche rattachée à un site Web sans visiter ce dernier. Comme exemple on donnera le cas de Flock, imbriqué dans les réseaux sociaux et donnant accès à leurs fonctionnalités sans nécessairement les visiter.
  • Support des applications Web : gommer la frontière entre un site et une application Web. Il s’agira de fournir aux développeurs les outils pour créer de telles applications qui fonctionneront même sans connexion active.
  • Intégration système : renforcer l’intégration du navigateur pour chaque système sur lequel il est installé. Cela inclut les interactions avec les données ainsi que l’utilisation des services présents sur le système, comme les dictionnaires.

Il y a quelques jours, Mozilla publiait en urgence la v3.0.8 de Firefox, pour faire face à deux failles importantes de sécurité.

Une version 3.0.9 est attendue pour le 21 avril, et une 3.0.10 à la mi-mai.