2009-02-22_174733.png

Une nouvelle famille de vers frappe les messageries instantanées, nous indique depuis peu Kaspersky Lab. Ce ver touche en effet les clients Skype, Yahoo IM, Windows Live Messenger, Google Talk ou encore XFire, ce qui rend les cibles potentielles extrêmement nombreuses.

L'attaque malveillante se manifeste sous forme d’un message instantané contenant le traditionnel lien qui redirige vers un site piégé (contenant des malwares). Le message provient en général d’un contact qui est déjà infecté, et répand à son tour l'infection. Le malware installe au passage une backdoor pour ouvrir un accès à la machine vulnérable, ce qui permet de créer des réseaux de PC zombies, utilisés pour des attaques massives, des relais de spam ou tout simplement être monnayés.

Le virus en est à ses débuts, apparemment, les pirates essaient de grossir le réseau de machines infectées rapidement pour revendre le réseau infecté et contrôlable à distance sur le marché noir.

L'antivirus Kaspersky en vers 2011 intègre la détection de ce malware dans ces bases de données, une aubaine pour l'éditeur.