5601576_300.jpg

C'est officiel La Federal Trade Commission (FTC), a autorisé vendredi le rachat de Skype par Microsoft pour la modique somme de 8,5 milliards de dollars

L'intérêt de Microsoft pour cette plate-forme, qui est déficitaire, illustre la recherche de nouvelles bases de clientèle par le géant de Redmond pour sa suite Office et son système d'exploitation Windows.

Microsoft envisage d'intégrer Skype à une large gamme de ses produits, dont son téléphone Windows et à Outlook.

Petit rappel, 145 millions de personnes chaque mois utilisent Skype et reste très apprécié des petites et moyennes entreprises.

Reste à voir ce qui restera gratuit et ce qui passera au payant...