justice.png Hier, l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) a tranché en faveur des Etats-Unis, du Japon et de Taiwan dans un litige contre l'Union Européenne à propos des taxes sur le matériel électronique.

Les trois pays dénoncent comme protectionnistes les taxes sur les écrans plats, imprimantes multifonctions et les set-top box, alors que les accords commerciaux de 1996 (Accord sur les technologies de l'information, ATI) éliminaient les droits de douane de manière à faciliter les échanges.

Il est trop tôt pour savoir si Bruxelles fera appel de la décision (il faudra attendre deux mois), car l'Europe est divisée sur cette question. L'Union Européenne taxe ces produits en raison de leur usage, un moniteur d'ordinateur est ainsi taxé car il peut afficher la télévision, un décodeur avec disque dur et une box également. La question fait toujours débat.

Pour le consommateur, la fin d'une taxe de plus de 10% serait une bonne chose sur les prix du matériel ; en revanche si l'Europe ne respecte pas les décisions de l'OMC, les taxes aux exportations (au hasard le fromage et les produits gastronomiques européens) pourraient augmenter.