Mot-clé - yahoo

Fil des billets

lundi, août 30 2010

Brevets : un ancien de Microsoft attaque

justice.png On a pu lire par le passé que Microsoft était attaqué pour violation de brevets. La firme n'est cependant pas la cible de ces derniers jours. Paul Allen (cofondateur de Microsoft, qui a quitté l'entreprise en 1983), a porté plainte le 27 août, contre onze géants d'Internet, parmi lesquels Apple, Google, Facebook, AOL, Yahoo ! et eBay.

Le litige porte sur quatre brevets concernant la recherche en ligne que sa société (Interval Licensing), a développé en 1990, et qui sont massivement utilisés. Par exemple, les fenêtres pop-up (merci), les moteurs de recherche intégrés dans les pages, les notifications via des fenêtres en marge de l’écran ou les suggestions de liens complémentaires : il y en a maintenant partout.

Tous les accusés n'ont pas réagi officiellement. Facebook considère que « cette action en justice est totalement dénuée de fondement » et affirme vouloir la combattre. Google a déclaré : « Cette plainte contre quelques-unes des entreprises les plus innovatrices d’Amérique reflète une tendance fâcheuse de certaines personnes préférant rivaliser dans les tribunaux que sur le marché. L’innovation, et non les poursuites, est la meilleure manière d’amener au marché les produits et services dont bénéficient des millions de gens dans le monde ».

Voilà de quoi occuper les tribunaux un moment.

Le communiqué (ang)

lundi, août 24 2009

Numérisation de livres : alliance contre Google

google-ico.png Microsoft, Amazon et Yahoo rejoignent l'OpenBook Alliance, destinée à contrer le service Google Books, qui permet de consulter et faire des recherches dans des livres après leur numérisation. L'OpenBook Alliance est une coalition américaine composée d'éditeurs, bibliothèques, associations et auteurs, qui conteste également la position de monopole de Google sur le secteur et des pratiques jugées anticoncurrentielles.

Google avait l'année dernière proposé un accord aux éditeurs et bibliothèques, concernant les conditions de numérisation et d'accès, prenant à sa charge des coûts et proposant les contenus sur sa plateforme. La justice tranchera au mois d'Octobre, pour valider ou bloquer cet accord. Si la justice valide l'accord, elle donnera à Google une position de monopole jugée dangereuse par ses concurrents, qui doivent demander à leur tour accord aux éditeurs et bibliothèques et numériser à leur tour les œuvres.

On se rappellera que l'ancien président de la BNF (Bibliothèque Nationale de France), avait vivement critiqué Google au sujet de la numérisation, en faveur d'un projet de numérisation européen (Europeana). La BNF, était il y a quelques jours en pourparlers avec Google : si les négociations aboutissent, la BNF rejoindra Google pour des questions économiques.

A l'heure actuelle, le service Google Books n'affiche pas de publicités et ne génère pas directement de revenus.

Pour en savoir plus :
Site officiel Open Content Alliance (Ang.)

Le site d'Europeana (Fr.)

Google Livres (Fr.)

jeudi, juillet 30 2009

Un partenariat de Microsoft et Yahoo contre Google

microsoft.png Depuis plus d'un an et demi de négociations, Microsoft et Yahoo se rapprochent, après des tentatives de rachat. Après le lancement de Bing, Microsoft vient de conclure un accord de partenariat pour 10 ans avec Yahoo. Les deux entités resteront étanches au niveau des sites, aucun partage ou fusion des services n'est prévu, et cela représente pour l'utilisateur peu de changement au quotidien, mais le moteur de recherche de Yahoo va disparaître au profit de la technologie Bing. Les autres services de Yahoo et de son portail demeureront inchangés.

A eux deux, Microsoft et Yahoo représentent environ un quart des part de marché de la recherche sur internet. Très clairement destiné à renforcer la position de Microsoft face à Google, ce partenariat pourrait s'avérer un mauvais calcul pour Yahoo, qui certes économisera beaucoup dans l'immédiat, mais reversera des revenus publicitaires à Microsoft. Ce type d'échanges peut être questionné, surtout sur une durée aussi longue que 10 ans.