Alcool et grossesse ne font pas bon ménage

Une section de détente et jeux, sans polémique, juste de l'amusement, n'oubliez pas la charte ni l'esprit du site...

Modérateur: Modérateurs

Alcool et grossesse ne font pas bon ménage

Messagepar Papo » 31 Oct 2004 18:54

Alcool et grossesse ne font pas bon ménage
Parrainage

Une brochure prévient des dangers de la consommation chez les femmes enceintes.

valentine zubler
Publié le 30 octobre 2004

«Trop longtemps passée sous silence, la consommation d'alcool durant la grossesse provoque pourtant des ravages considérables chez le fœtus.» Pour lutter contre ce fléau, le Département de l'action sociale et de la santé, la Fédération genevoise pour la prévention de l'alcoolisme (FEGPA) ainsi que d'autres organismes actifs dans le domaine de la santé viennent d'éditer une brochure d'information. Tirée à 15 000 exemplaires, elle sera distribuée dans les centres de soin.

© Laurent Guiraud

Son nom: «Je suis une jeune fille, je suis une femme, je consomme de l'alcool modérément ou plus. Quels effets sur moi? Sur un enfant à venir?» Si cette plaquette traite de prévention de manière générale, «elle dispense surtout des recommandations aux personnes enceintes», prévient d'emblée le médecin chef du service de gynécologie et obstétrique de la maternité de Genève, Olivier Irion.
Bientôt la fin d'un tabou?

Alcoolémie identique chez la mère et l'enfant

«L'alcool traverse très facilement le placenta. L'alcoolémie est le même chez la femme et l'enfant», expose la doctoresse Manuella Epiney, cheffe de clinique à la Maternité de Genève. Le risque d'anomalies chez le fœtus est donc très élevé. «Celles-ci vont du syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF), relativement facile à repérer, à des troubles neurocomportementaux plus discrets, mais qui se manifestent par des dysfonctionnements jusque dans l'âge adulte», prévient la doctoresse.

Décrit pour la première fois en 1968, le SAF «apparaît en cas de consommation élevée». Les chiffres font défaut pour la Suisse, mais la fréquence supposée du SAF est de 0,2 à 1 naissance sur 1 000. En France, ce syndrome frappe 2,9 nouveau-nés sur 1 000.

Retards de croissance, anomalies crano-faciales, atteintes du système nerveux central avec des anomalies neurologiques, retards de développement, dysfonctionnements comportementaux et troubles de l'apprentissage figurent au sombre menu des verres de trop. La liste est définitivement trop longue. «Une consommation de trois verres d'alcool par jour est clairement à risque de SAF», prévient Manuella Epiney.

Des «effets de l'alcool sur le fœtus» surviennent également lors d'une consommation moindre. Touchant un nouveau-né sur 300, ils provoquent des dommages plus légers, mais néanmoins très nocifs.

Or, le déni subsiste toujours. On estime à 20 % le nombre de femmes consommant de l'alcool durant leur grossesse, et à 5 % le nombre d'entre elles dont la consommation est jugée «à risque». «Le débat est difficile, parce que l'alcool évoque la convivialité ou le plaisir», rappelle Elisabeth Debenay, de la Direction générale de la santé. «Il ne faut pas oublier qu'en face, on a un lobby», soupire quant à elle Laurence Fehlmann Rielle, la secrétaire générale de la FEGPA.

Les professionnels de la santé disposent néanmoins de beaucoup d'opportunité, selon Manuella Epiney. Cependant, ils ne sont pas encore suffisamment formés pour aborder le sujet délicat de l'alcool et de la grossesse, ainsi que pour détecter la population à risque, déplore le médecin.

«Si plus de 10 à 12 verres d'alcool par semaine sont très délétères, on n'a pu définir de seuil en dessous duquel aucune atteinte n'est possible», observe la cheffe de clinique de la maternité. L'Organisation mondiale de la Santé, suivie par plusieurs pays européens, recommande donc l'abstinence pendant la grossesse et l'allaitement. En Suisse, les mises en gardes sont plus floues. Par ailleurs, un forum sur le thème «Alcool, grossesse et famille» sera organisé au début de l'année 2005, aux Hôpitaux universitaires de Genève.
Les hommes et la bouteille


La consommation d'alcool chez les hommes comporte-t-elle également une incidence sur le fœtus? La question semble idiote; elle ne l'est pas.

«Selon une recommandation de la ­Société française d'alcoologie, datée de juin 2003, des études sur des rats mâles alcoolisés dans les jours précédant la fécondation, ont permis de constater une diminution du poids et de la taille chez les rats nouveau-nés, mais pas de difficultés d'apprentissage», explique Manuella Epiney, cheffe de clinique à la Maternité de ­Genève. Le sperme, contrairement aux ovules, se renouvelle: ces anomalies sont donc réversibles à l'arrêt de la consommation d'alcool.

«Toutefois, l'extrapolation à l'homme demeure hasardeuse, et demande vérification», poursuit la doctoresse.
«En revanche, des études effectuées chez les adolescents consommant de l'alcool ont démontré une diminution de la testostérone, l'hormone masculine qui influe sur la fertilité.»

V.Z.
Papo
 

Messagepar PhilFree » 31 Oct 2004 19:25

Deux bonnes raisons pour être un HOMME :twisted:
PhilFree
 

Messagepar Spacevoyager » 01 Nov 2004 19:16

Salut,

Pour le text:
l'alccol est mauvais on le sait ( si on en abuse.. )
quand on est enceinte il faut faire trés attentiion àe qu'on ingurgite..

Il faut vraiment une étude de 10 ans pour que les femmes s'en rende compte ??

( juste pour dire ) pour les femmes enceintes on ne boit pas d'alcool ( c'est dit plus haut .. même pas un verre , on ne fume pas, on ne mange pas des fruit de mer on ne ce jette pas du 5 eme étage.. ( même quand on est pas enceinte )

pourquoi faire ce genre d'étude car de toute façon les femmes qui ne savent pas cela, ne liront jammais cette étude ou ne sont pas capable de les lire ....

Ou alors l'ecrire sur les bouteille ( mais ceci est un autre débat. )

Et pour PhilFree
Si tu fait un enfant ( le soir ou crac crac ) sous alcool ou autre drogue tu peut donné des sequelles à ton future enfant.
Si la femmes arrete de fumer pendant sa grosse et que l'homnme continu dans l'appartement sa ne sert à rien... etc....

..A méditer.....

salutation.
La seul chose d'on l'homme est sûr c'est qu'il n'est sûr de rien.

http://www.catcom.ch
Avatar de l’utilisateur
Spacevoyager
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 176
Inscription: 02 Mai 2003 16:24

Messagepar Revjones » 01 Nov 2004 19:40

Bah sur les médocs c'est précisé, donc pourquoi pas sur les bouteilles d'alcool et les sachets de cocaïne? :)
Avatar de l’utilisateur
Revjones
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5912
Inscription: 04 Fév 2003 17:59
Localisation: Suisse

Messagepar phanou » 01 Nov 2004 20:12

Revjones a écrit:Bah sur les médocs c'est précisé, donc pourquoi pas sur les bouteilles d'alcool et les sachets de cocaïne? :)


Pourquoi, la cocaine c'est néfaste??? :shock:
A force de disperser notre savoir au vent, le vent finira par être plus sage que nous... (Phanou)
"Les citations trouvées sur Internet ne sont pas toujours précises - Abraham Lincoln"
Avatar de l’utilisateur
phanou
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2592
Inscription: 29 Avr 2004 17:53
Localisation: dans la lune, le plus souvent


Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités