Explosion de téléphones portables (au sens propre)

Forum consacré aux appareils téléphoniques mobiles ainsi qu'aux tablettes, tous les appareils nomades comme les GPS, les organiseurs, PDA et autres, leur configuration...

Modérateur: Modérateurs

Explosion de téléphones portables (au sens propre)

Messagepar Sharkeye » 02 Déc 2004 07:33

Etonnant, non ?

Image

Curtis Sathre raconte que c’était comme une bombe qui détonait. Michael, son fils de 13 ans, se tenait immobile, étourdi, les oreilles bourdonnantes et la main sanglante après l’explosion de son cellulaire. Au cours des deux dernières années, les responsables de la sécurité ont reçu 83 rapports d’incidents concernant des cellulaires qui explosent ou prennent feu. Il s’agit habituellement de piles ou de chargeurs défectueux.

Des brûlures au visage, au cou, aux jambes et aux hanches sont les blessures les plus souvent signalées dans les douzaines de rapports soumis à la Commission américaine de la sécurité des produits aux consommateurs (CPSC). L’agence fournit des trucs aux usagers de cellulaires pour éviter de tels incidents et a accru sa surveillance de l’industrie du sans-fil. Il y a eu trois rappels volontaires de piles et la CSPC travaille de concert avec les compagnies pour développer de meilleurs standards de qualité pour les piles.

«La CPSC reçoit de plus en plus de rapports d’incidents impliquant des cellulaires et nous sommes inquiets du potentiel existant pour des blessures plus sérieuses ou d’autres incendies,» de déclarer Scott Wolfson, porte-parole de l’agence.

Les fabricants et transporteurs américains de sans-fils prétendent que la plupart des incendies et explosions sont causées par des piles contrefaites. Ils font également remarquer que le nombre d’accidents est très faible pour un pays où l’on compte quelque 170 millions d’usagers de cellulaires.

«Cela représente-t-il un problème ? Sans aucun doute, cela s’est avéré mais statistiquement parlant, c’est extrêmement rare,» d’affirmer John Walls, porte-parole pour l’Association des télécommunications cellulaires et de l’Internet. «Le fait que ce soit arrivé retient certainement l’attention de toute l’industrie.»

Certains responsables à la consommation croient que tout ceci dépasse le cadre d’un simple problème de piles défectueuses se retrouvant sur le marché. Ils soulignent plutôt l’obsession grandissante des fabricants de piles et de téléphones d’arriver à intégrer toujours plus de caractéristiques dans des appareils sans cesse plus petits.

«À force d’entasser de plus en plus de puissance dans un espace restreint, l’on crée de petites bombes,» de dire Carl Hilliard, président de l’Alliance des consommateurs de sans-fils, une agence californienne qui comptabilise les incidents de feux et d’explosions de cellulaires.

Bien qu’il y ait des chances que des piles d’origine puissent être défectueuses, les risques d’incidents augmentent dans le cas de piles contrefaites. Celles-ci, si elles sont mal fabriquées, n’auront pas de dispositifs de sécurité pour détecter la surchauffe ou la surcharge. Les piles ion-lithium qui équipent la plupart des téléphones cellulaires peuvent surchauffer si, par exemple, les voies d’aération sont couvertes.

La CPSC tente de déterminer si en soi, l’amélioration de l’aération est suffisante pour assurer la sécurité de l’usager. «Nous avons observé des températures de l’ordre de 600 degrés Farenheit et cela peut créer un effet de torche si ces piles sont défectueuses,» de dire M. Wolfson.

La commission a annoncé le rappel de trois modèles de piles depuis janvier, soit une de Verizon Wireless et deux de Kyocera Wireless Corp. Le premier rappel de Kyocera a été porté sur le compte d’un fournisseur dont les standards avaient baissé. Les autres rappels ont été attribués à des fournisseurs qui ont passé des piles contrefaites dans les chaînes de distribution.

Kyocera a rappelé 1 million de piles le mois dernier et affirme avoir changé de distributeur et redoublé d’efforts pour contrôler la qualité des piles qu’elle fabrique.

Dans l’espoir de s’attaquer à des problèmes qui peuvent provenir d’au-delà de leurs chaînes de distribution, des membres de l’industrie du sans-fil ont entrepris, depuis la semaine dernière, de collaborer avec l’Institut des ingénieurs électriques et électroniques (IEEE) - une organisation qui définit des standards - pour créer volontairement des standards de qualité pour la conception et le rendement de toutes les piles.

«Ces cellulaires doivent être équipés de piles de haute qualité. Il y a beaucoup de puissance dans ces petits appareils, il est donc crucial d’y voir,» dit M. Wolfson de la CPSC, qui participe aux rencontres entre les membres de l’industrie du sans-fil et la IEEE.

Les transporteurs et fabricants exhortent également les propriétaires de cellulaires à bien entretenir les piles, les chargeurs et les téléphones et de se les procurer directement des compagnies de téléphones plutôt qu’auprès de détaillants de seconde main ou sur Internet.

Source :
http://www2.canoe.com/techno/nouvelles/ ... 05834.html
Avatar de l’utilisateur
Sharkeye
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1215
Inscription: 13 Nov 2004 20:01
Localisation: Suisse - France

Messagepar SilverSurfer » 02 Déc 2004 08:39

Geia

la premiere fois ou j ai entendu aux journaux de ce probleme date de plus d un an

à l epoque l utilisateur avait une pile de rechange de tres mauvaise qualite

on voit ici que les produits vendus par des societes serieuses valent bien leur montant

bon mois à tous
Welcome to the Jungle
Avatar de l’utilisateur
SilverSurfer
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 116
Inscription: 12 Fév 2004 11:36
Localisation: cosmos


Retourner vers Téléphonie, tablettes, GPS, appareils mobiles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités