[Archives][FAVORIS] Inclassables et n'importe quoi

Une section de détente et jeux, sans polémique, juste de l'amusement, n'oubliez pas la charte ni l'esprit du site...

Modérateur: Modérateurs

Messagepar chanterel » 23 Mar 2005 21:11

สวัสดีครับ (sawatdie krap)

Le nounours garde-chiourme

L’ours en peluche, qui fait le bonheur des tout-petits depuis des générations, a bien changé. Microsoft, le géant américain de l’informatique, vient en effet de concevoir un nounours truffé d’informatique capable de surveiller tous les mouvements de votre rejeton. Baptisé Teddy, il possède quatre microphones, un système qui envoie et enregistre des messages, une caméra et un ordinateur équipé d’un logiciel de reconnaissance faciale et d’une connexion sans fil à Internet. La tête et les membres sont actionnés par un moteur installé dans le ventre de la peluche. Quand l’enfant bouge, la tête de l’ours balaie la pièce et envoie des images aux parents par un lien vidéo à distance. En cas de besoin, ceux-ci peuvent intervenir vocalement grâce à des haut-parleurs intégrés. L’idée a un petit côté Big Brother, mais pour son créateur, Steven Bathische, ce jouet permettra aux parents de surveiller leurs enfants à tout moment même s’ils sont occupés.“Le nounours peut repérer les visages et prendre l’air intimidé ou embarrassé s’il y a beaucoup de gens autour de lui. A terme, il pourra jouer au Monopoly avec vous”, précise un porte-parole du groupe. Les créateurs de Teddy veulent aussi en faire un pédagogue : on pourra le doter de logiciels éducatifs permettant aux enfants d’acquérir des concepts et des idées simples. Microsoft n’a pas encore annoncé de date de mise sur le marché.


Peter Zimonjic
The Sunday Telegraph, Londres


On ne mégote pas

Fumer ou faire des bébés ? A Taïwan, il faut choisir. Les femmes enceintes qui fument seront mises à l’amende, prévoit un nouveau projet de loi. Dans le cadre de la lutte contre le tabac, les futures mamans surprises en train d’en griller une encourent une sanction de 10 000 dollars taïwanais (240 euros). La cigarette est une des principales causes de fausses couches et de naissances prématurées, a déclaré un responsable de la santé publique, Yu Po-tsun.



Le Soir, Bruxelles


De l’eau, de l’air, et hop ! un abri

Adieu tentes et préfabriqués ! Désormais, en cas de catastrophe naturelle, les abris en dur tomberont du ciel. Sous forme de sacs. Humidifiez, gonflez, attendez douze heures : vous avez une tente de 16 m2 prête à l’emploi. La toile, badigeonnée de ciment déshydraté, est pliée dans un emballage étanche dont la taille détermine le volume d’eau à utiliser. Une fois le ciment réhydraté, la structure se gonfle pour offrir un toit résistant aux intempéries. Cet abri conçu par deux ingénieurs britanniques existe aussi en version stérile : il peut alors servir d’hôpital de campagne et permettre d’effectuer des interventions chirurgicales d’urgence dès le premier jour de crise. Le Concrete Canvas, breveté par William Crawford et Peter Brewin, du Royal Art College, devrait coûter environ 1 500 euros. C’est plus cher qu’une tente – mais beaucoup plus résistant – mais bien moins que les préfabriqués ordinaires, difficiles à acheminer sur le terrain. Attention toutefois : chaque sac pèse 230 kilos.



Der Spiegel, Hambourg
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, c'est l'oeuf qui casse
Quand la pierre tombe sur l'oeuf, c'est l'oeuf qui casse.
Avatar de l’utilisateur
chanterel
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 236
Inscription: 01 Déc 2004 12:37
Localisation: Hua Hin TH

Messagepar chanterel » 23 Mar 2005 21:36

สวัสดีครับ

addendum à mon post du 18 mars


THAÏLANDE - L'alcool, enfer sur terre ou paradis boursier ?
Le groupe de bières et spiritueux Thai Beverages réussira-t-il son entrée en Bourse ? Le feuilleton tient en haleine la Thaïlande. Vendredi 18 mars, 2 000 moines bouddhistes ont manifesté devant la Bourse de Bangkok. Nombre d'entre eux brandissaient des bannières. "Alcool, va en enfer !", disait l'une d'elles.

Lundi 21 mars, la Bourse thaïlandaise a décidé de s'accorder un délai avant d'autoriser la cotation de la compagnie. Une solution que The Nation considère comme un pis-aller : il faudra bien, un jour, se décider à agir.

Si l'introduction en Bourse de Thai Beverages était décidée, relève le quotidien thaïlandais, le groupe deviendrait l'une des plus grandes firmes cotées sur la place de Bangkok. "Cela permettrait d'accroître le marché thaïlandais, et le rendait plus attractif aux investisseurs locaux et internationaux."

The Nation ne nie pas pour autant les ravages que fait l'alcool dans le pays. La Thaïlande est le cinquième consommateur mondial de boissons alcoolisées. Les effets néfastes de cette consommation ne sont plus à démontrer, reconnaît le quotidien : "Des problèmes de santé aux accidents de la route, en passant par une baisse de la productivité", sans oublier les crimes et délits commis sous l'emprise de l'alcool.

Cependant, The Nation regrette que "des gens qui cachent leurs objectifs" se soient approprié le sujet, même légitime, qu'ils "l'aient manipulé et déformé". Le quotidien s'interroge : "Qu'est-ce que des moines bouddhistes ont à voir avec le fonctionnement normal de l'économie du pays et l'entrée en Bourse de Thai Beverages, ou de n'importe quelle autre société ?" Pourquoi ne s'en prennent-ils pas à de "plus grands maux" qui frappent le pays, comme l'industrie du sexe ?

Avant d'autoriser l'entrée en Bourse de Thai Beverages, une question reste à trancher, conclut The Nation : "Comment la société thaïlandaise dans son ensemble pourrait-elle œuvrer à réduire les ravages de l'alcool – sans recourir à la prohibition ?"
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, c'est l'oeuf qui casse
Quand la pierre tombe sur l'oeuf, c'est l'oeuf qui casse.
Avatar de l’utilisateur
chanterel
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 236
Inscription: 01 Déc 2004 12:37
Localisation: Hua Hin TH

Messagepar Dalmuti » 24 Mar 2005 01:45

Parodie pub Honda:
http://daemlich.net/6497
Avatar de l’utilisateur
Dalmuti
Super Libellulien
Super Libellulien
 
Messages: 2730
Inscription: 01 Juil 2004 01:16
Localisation: Vevey (CH)

Messagepar 1suisse » 24 Mar 2005 18:24

Dalmuti a écrit:Parodie pub Honda:
http://daemlich.net/6497


est-ce que parodie implique humour ? car dans ce cas-là, je n'en vois pas. où est la fin ?!
photographe mariage Suisse romande https://vos-photos.ch et France https://www.thalmann.fr
Avatar de l’utilisateur
1suisse
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3560
Inscription: 19 Fév 2003 16:20

Messagepar chanterel » 03 Avr 2005 16:32

สวัสดีครับ (sawatdie krap)

Publicité mensongère

LONDRES (AP) -- Quand un mini-hamburger n'est-il pas un mini-hamburger? Tout simplement quand la publicité télévisée s'ingénie à le montrer plus dodu qu'il ne l'est en réalité.

L'ASA, l'organisme britannique chargé de surveiller la publicité, a interdit un spot du spécialiste du poulet rapide KFC à la suite de plaintes de téléspectateurs-consommateurs selon lesquels le "Mini Chicken Fillet Burger" était dans la réalité nettement plus riquiqui qu'il n'apparaissait à l'écran, même petit...

L'Advertising Standards Authority l'a "vu à la télé" mais pas dans la réalité. Car elle a mené son enquête et trouvé que les mini-sandwiches au poulet vendus dans trois restaurants rapides londoniens de la marque KFC étaient confectionnés avec des tranches de pains plus fines, qu'ils contenaient moins de viande et de garniture et que la laitue n'était pas la même que celle de la télévision.

Chez KFC,[edit chanterel](kaka food center)[fin edit] une chaîne de restauration rapide américaine qui a révélé au monde le "poulet frit à la Kentucky", on affiche une bonne foi sans faille. Rien que le petit prix affiché à l'écran (99 pence, 1,50 euro) démontre qu'il s'agit d'un mini-sandwich, selon KFC. Le restaurateur concède simplement qu'il n'est pas impossible que la femme apparaissant dans la séquence publicitaire ait des mains menues. Mais ce n'est pas ce qui a conditionné l'appel à cette comédienne, selon KFC.

L'ASA rappelle sèchement que "montrer un produit sous un jour favorable ne signifie pas tromper le consommateur". AP

Alerte à la menace fantôme

TOKYO (AP) -- Après la clé USB en forme de canard en plastique ou de sushi pour stocker des données informatiques, une compagnie nippone a lancé vendredi un détecteur de fantômes. Le "GhostRadar" de SolidAlliance réagit aux ondes magnétiques inhabituelles, avec bips et lumières rouges.

Vendu avec les clés USB, il est recommandé pour les nuits solitaires et inquiétantes devant son ordinateur et pour tous ceux qui veulent savoir si ce frisson soudain qu'ils viennent de ressentir ne traduisait pas le passage d'un visiteur surnaturel. Il peut biper une fois par heure dans un lieu hanté, mais rester silencieux ailleurs, selon le vice-président de la compagnie Yuichiro Saïto. AP
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, c'est l'oeuf qui casse
Quand la pierre tombe sur l'oeuf, c'est l'oeuf qui casse.
Avatar de l’utilisateur
chanterel
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 236
Inscription: 01 Déc 2004 12:37
Localisation: Hua Hin TH

Messagepar 1suisse » 04 Avr 2005 14:40

photographe mariage Suisse romande https://vos-photos.ch et France https://www.thalmann.fr
Avatar de l’utilisateur
1suisse
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3560
Inscription: 19 Fév 2003 16:20

Messagepar Dalmuti » 05 Avr 2005 23:28

Quelle bouche :!: et ces lèvres...
http://daemlich.net/6802
Avatar de l’utilisateur
Dalmuti
Super Libellulien
Super Libellulien
 
Messages: 2730
Inscription: 01 Juil 2004 01:16
Localisation: Vevey (CH)

Messagepar chanterel » 06 Avr 2005 14:00

สวัสดีครับ (sawatdie krap)

Unabomber, le retour

Le maire de Varsovie est-il un dangereux terroriste ? Dans le quotidien israélien Jerusalem Post, c’est la photo de l’Américain Ted Kaczynski, alias Unabomber, qui illustre une interview de Lech Kaczynski, le premier élu de la capitale polonaise. La confusion est d’autant plus troublante, note l’hebdomadaire polonais Politika, que le journaliste venu interviewer Kaczynski (Lech), était accompagné d’un photographe.


Souriez, un mouton vous regarde

Affligé d’un caquètement exaspérant et d’une démarche grotesque, le poulet, avec ou sans tête, est considéré comme l’un des êtres les plus stupides au monde. A tort : cet animal est plutôt malin, révèlent de récentes recherches. L’humble poule peut réaliser des tours difficiles qui feraient la fierté de tout propriétaire de chien. C’est là la conclusion de l’une des très nombreuses études présentées fin mars à Londres, lors du plus grand congrès jamais organisé sur l’intelligence animale. Les résultats sont formels. Certains animaux que l’on croyait aussi bêtes que leurs pieds ressentent des émotions généralement associées à l’homme, telles que la jalousie, l’amour et le chagrin. Quelques-uns sont même capables d’ourdir des projets machiavéliques.
Les moutons, dont on ridiculise l’instinct grégaire, sont en fait très physionomistes. Ils peuvent se rappeler au moins dix personnes et cinquante autres moutons pendant au moins deux ans. Les chercheurs du Babraham Institute, à Cambridge, ont aussi découvert que les moutons sont sensibles aux expressions du visage et que, comme les êtres humains, ils préfèrent les sourires aux grimaces.
D’autres études viennent confirmer l’idée que les moutons nous ressemblent davantage que nous ne le pensions. Certains tests ont notamment montré qu’ils se languissent de leurs compagnons absents. Pour les spécialistes, ces conclusions ébranlent sérieusement la croyance selon laquelle ces animaux n’ont pas de “conscience d’eux-mêmes” et pourraient avoir des conséquences importantes sur les pratiques d’élevage.
Les cochons, quant à eux, auraient un quotient intellectuel largement supérieur à l’intelligence qu’on prête d’ordinaire à un animal de basse-cour. Des chercheurs de l’université de Bristol ont en effet découvert que les cochons sont des faux jetons accomplis et n’hésitent pas à tromper leurs congénères pour pouvoir se goberger.
En matière d’alimentation, les poulets, en revanche, sont des modèles de self-control : ils peuvent renoncer à une gratification immédiate s’ils pensent pouvoir obtenir une portion plus copieuse par la suite. Ces volatiles ont en outre une plus grande conscience de l’espace que les jeunes enfants. Les tests ont notamment montré qu’ils pouvaient apprendre à ouvrir des portes et à s’orienter dans un labyrinthe avec une rapidité que l’on croyait réservée aux chiens et aux chevaux. Ginger, la poule qui dans Chicken Run ouvre à ses congénères les portes de la liberté, n’est peut-être pas aussi loin de la réalité que l’imaginaient ses créateurs.
Les résultats qui risquent le plus d’émouvoir les associations de protection des animaux sont ceux démontrant que les poulets sont sensibles à la douleur. Lors des expériences, les poulets souffrant d’une gêne ou d’une blessure quelconque optaient toujours pour les aliments auxquels on avait ajouté de la morphine. Les poulets en bonne santé choisissaient les aliments sans analgésique. Les scientifiques et délégués des gouvernements de quarante-trois pays venus discuter de la façon dont la société doit traiter les animaux ont appris, entre autres choses, que les mulots sylvestres fabriquent leurs propres panneaux indicateurs en utilisant des petites branches et des cailloux pour marquer les endroits où la nourriture abonde et qu’ils prennent des raccourcis pour regagner leur trou.
Le perroquet, lui, s’est montré à la hauteur de sa réputation : un perroquet gris a assimilé 1 000 mots et a appris à communiquer avec une aisance qui ferait honte à certains adultes britanniques. Les perroquets auraient une intelligence comparable à celle d’un enfant de 5 ans.


Mark Townsend
The Observer, Londres


Au poil

Un cactus sur lequel poussent des poils pubiens ? Voilà qui ne manque pas de piquant. Cette œuvre conçue par Laura Cinti est l’une des pièces phares du Festival international des sciences d’Edimbourg, en Ecosse. Pour réaliser The Cactus Project, l’artiste “transgénique” dit avoir introduit du matériel génétique humain dans le génome d’une cactée. En 2000, l’artiste brésilien Eduardo Kac avait déjà exposé un lapin transgénique vert fluorescent, doté d’un gène de méduse. Si le directeur du Scottish Arts Council – l’ancien évêque d’Edimbourg – a quelques réserves en ce qui concerne la manipulation d’animaux, l’œuvre de Laura Cinti ne lui pose pas de problème éthique. “Faire pousser des poils pubiens sur un cactus ne fait de mal à personne”, estime-t-il.



Scotland on Sunday, Edimbourg


“La Joconde”, œuvre satanique

Les négociations au sommet ont enfin abouti : La Joconde quittera le Louvre pour Moscou. Mona Lisa sera le clou de la grande exposition “Russie-Italie, de Giotto à Malevitch”, organisée par le musée des beaux-arts Pouchkine. Mais la venue de Mona Lisa ne fait pas l’unanimité. Exposer une “œuvre qui s’inspire des cultes sataniques” dans la capitale russe est un sacrilège, estime l’organisation orthodoxe radicale Aller jusqu’au bout. “Que ceux qui veulent vraiment voir les œuvres sataniques de Léonard aillent dans la France catholique”, clame-t-elle. La Joconde, protégée par une vitre pare-balles et un rayon laser, sera placée sous haute surveillance. La visite aura lieu à distance et sur trois niveaux. Le prix du billet dépendra de la vitesse de déambulation ; l’étage inférieur – le plus cher – sera le plus lent. Comme autrefois au mausolée de Lénine, les visiteurs ne pourront pas s’arrêter. Seuls les députés de la Douma pourront bénéficier des quelques chaises disposées devant la toile. L’œuvre a été assurée pour 600 millions de dollars, un chiffre jugé dérisoire par les experts, écrivait – le 1er avril – le quotidien Novyé Izvestia.


Le sabre du dragon, une arme virtuelle qui tue pour de bon

Un joueur en ligne de 41 ans, Qiu Chengwei, vient de comparaître devant le tribunal intermédiaire du peuple n° 2 de Shanghai pour avoir tué à coups de couteau un autre joueur, du nom de Zhu Caoyuan. Motif du meurtre : Zhu avait vendu, pour la somme de 7 200 yuans, le Sabre du dragon, une cyberarme du jeu de rôle Legend of Mir 3 que Qiu lui avait prêtée. En apprenant les faits, ce dernier était allé déclarer le “vol” à la police, mais celle-ci l’avait éconduit en lui disant que les armes virtuelles n’étaient pas protégées par la loi. Malgré les promesses de Zhu de lui restituer l’argent qu’il avait empoché, il avait perdu patience et l’avait agressé avant d’aller se rendre à la police.
Sur les conseils de son avocat, Qiu a déclaré devant les juges qu’il avait l’intention de blesser Zhu mais pas de lui donner la mort. Mais le procureur a fait valoir que “dans la mesure où les cyberarmes ne sont pas protégées par la loi chinoise, Zhu n’était coupable d’aucun délit”. Le tribunal n’a pas encore rendu son verdict mais, en vertu de la loi chinoise, Qiu est passible de la peine de mort quelle que soit la charge retenue contre lui. En cas de condamnation, il aura néanmoins la possibilité de faire appel.
Ce procès est la seconde grande affaire engendrée en Chine par le vide juridique concernant la propriété des cyberarmes. La première remonte à novembre 2003 : un joueur de 23 ans de la province du Hebei, dans le nord de la Chine, avait porté plainte contre Arctic Ice Technology, une société de jeux en ligne qui lui avait volé toutes les armes et les victoires qu’il avait amassées en jouant à un de ses jeux pendant plusieurs mois.
Depuis lors, les procès intentés par des joueurs en ligne pour des vols d’armes virtuelles se multiplient. “Les armures et les sabres utilisés dans les jeux en ligne devraient être considérés comme des biens privés, car les joueurs consacrent du temps et de l’argent à leur acquisition”, observe Wang Zongyu, maître de conférences à la faculté de droit de la Renmin Daxue [Université du peuple], à Pékin. “Il est d’ailleurs fréquent que ces objets virtuels fassent l’objet de tractations entre joueurs.”
Mais les premiers intéressés appellent à la prudence. “Les ‘biens’ d’un joueur ne représentent rien pour autrui, car ce ne sont que des données abstraites élaborées par des sociétés”, souligne un responsable d’une société de jeux en ligne de Shanghai. Dans cette ville, qui compte le plus grand nombre de joueurs en ligne du pays, les fournisseurs de jeux envisagent de mettre sur pied un système de règlement des conflits à l’intention des joueurs lésés. “Notre organisation a pris des dispositions pour faciliter le règlement des litiges sur des biens virtuels”, confirme Shang Jiangang, avocat de la toute nouvelle Association des jeux en ligne de Shanghai. “En cas de vol de cyberarmes, les joueurs doivent le déclarer au fournisseur du jeu, qui prendra les mesures qui s’imposent.”


Cao Li et Jiao Xiaoyang
China Daily, Pékin



Vachement chouette

La solidarité prend parfois des formes inattendues. Un vendeur de voitures canadien invite les agriculteurs frappés par la crise de la vache folle à troquer leurs bêtes contre des véhicules. L’offre est valable un mois, à concurrence de douze vaches par voiture ou camion. “Ça leur remonte le moral”, commente Walter Piccott, de Charlottetown. Depuis que les Etats-Unis ont fermé leur frontière au bétail canadien, il y a vingt-deux mois, les dettes s’accumulent plus vite que le fumier chez les exploitants du pays, écrit le Globe and Mail.


Pas très catholique

Une foule de joueurs de loto italiens mise sur les numéros liés à la mort du pape, indique l’agence Ansa. A Rome, la combinaison 21-37-2-84 est particulièrement prisée : ces chiffres représentent respectivement l’heure de la disparition du souverain pontife, le jour de son décès et son âge. A Naples, les chiffres les plus joués sont le 47, symbole du mort dans l’art divinatoire local de la smorfia, le 84 (l’église) et le 89 (le pape). Ces derniers temps, les Napolitains ont aussi un faible pour le 26, durée du pontificat.


De l’air

Sauvez le Japon : tombez la veste ! Soucieux d’économies d’énergie, le Premier ministre nippon passera l’été en manches de chemise. Il a demandé à ses ministres d’en faire autant, histoire de convertir toute la nation à la lutte antigaspi. A Osaka ou à Tokyo, le thermomètre peut afficher 38 °C, et dans les bureaux, l’air conditionné fonctionne à plein régime. Koizumi a le soutien de la ministre de l’Environnement, Yuriko Yoike, qui a promis d’organiser un défilé de mode pour aider les ministres à retrousser leurs manches.

(Japan Today.com)


La croix et la lanière

Crucifié ou licencié ? Flagellé ou mis à pied ? A Pâques, dix-neuf policiers philippins ont choisi de se faire mettre en croix ou de se fouetter le dos en guise de sanction disciplinaire. “Ils étaient heureux d’avoir une chance de se repentir”, a déclaré le chef de la police de Luçon, promoteur de cette nouvelle formule. La crucifixion permettait de racheter plus de 120 jours d’absentéisme, note le Manila Times.


Mangeurs d’âme ?

Au lycée Attécoubé d’Abidjan, les élèves de terminale D3 vivent un cauchemar : ils sont accusés d’avoir mangé l’âme de trois enseignants, morts l’un après l’autre fin 2004. Les certificats de décès sont pourtant formels : Gnagne Dorcas est morte d’hypertension, Natchia Charles était atteint de paludisme et Coulibaly Oumar de typhoïde. Mais rien n’y fait : le censeur de l’établissement, Sess Adou, a révélé après le premier décès qu’il avait vu en songe une liste d’enseignants qui ne verraient pas la prochaine année scolaire. Ces morts ne sont pas naturelles, soutient-il. “Pour arrêter l’hécatombe, il faut que les élèves, le corps professoral et les autres employés de l’établissement se confient à Jésus. Je prie pour repérer les autels démoniaques et chasser les esprits qu’ils abritent.” Ngran Liliale, une professeur de philo, n’en démord pas. “Les élèves sont bel et bien des sorciers, et je ne mettrai plus jamais les pieds dans cette classe”, a-t-elle déclaré à l’agence de presse Syfia. Galati Ferdinand, remplaçant de la première victime des mangeurs d’âme, est tétanisé par la peur : “Je les ai suppliés de m’épargner. Ils doivent avoir pitié de nous afin que nous puissions achever l’année scolaire.” Et les acteurs de ce drame urbain “se demandent secrètement s’ils doivent s’adresser à Dieu ou à leurs vieux fétiches”, conclut Le Messager de Douala.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, c'est l'oeuf qui casse
Quand la pierre tombe sur l'oeuf, c'est l'oeuf qui casse.
Avatar de l’utilisateur
chanterel
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 236
Inscription: 01 Déc 2004 12:37
Localisation: Hua Hin TH

Messagepar Dalmuti » 10 Avr 2005 21:57

T'as un problème :?: Dégage :!:
http://daemlich.net/6938
Avatar de l’utilisateur
Dalmuti
Super Libellulien
Super Libellulien
 
Messages: 2730
Inscription: 01 Juil 2004 01:16
Localisation: Vevey (CH)

Messagepar 1suisse » 11 Avr 2005 12:21

THE RING, le film qui fait peur.
(la preuve par des japonaises a qui on joue un tour ? :arrow: http://www.blennus.com/index.php?option=content&task=view&id=294&Itemid=)
photographe mariage Suisse romande https://vos-photos.ch et France https://www.thalmann.fr
Avatar de l’utilisateur
1suisse
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3560
Inscription: 19 Fév 2003 16:20

Messagepar chanterel » 14 Avr 2005 12:41

สวัสดีครับ

Yagoohoogle

Entre Yahoo! et Google, votre cœur balance ? Pas de problème, utilisez les deux à la fois : cliquez sur Yagoohoogle. Le Norvégien Asgeir Nilsen a combiné les deux principaux moteurs de recherche de la Toile : à gauche, votre écran affiche Google, à droite Yahoo. Le moteur le plus populaire, Google, recherche tous azimuts, mais donne parfois des résultats inutiles. Yahoo filtre tellement l’information qu’il occulte parfois des résultats pertinents. Avec http://yagoohoogle.com/ plus d’hésitations !



Der Spiegel, Hambourg



L’eau pour chien, comment a-t-on vécu sans ?

Du nouveau en rayon dans les supermarchés de Victoria : l’eau en bouteille pour chiens. Cette eau purifiée et vitaminée, aromatisée au bœuf, au poulet ou au bacon, a été goûtée et approuvée par une vingtaine de quadrupèdes. Inventée par une entreprise australienne créée voilà un an et demi, la Dog Plus a fait ses débuts dans les animaleries. Elle est aujourd’hui exportée à Taïwan et à Singapour, et des négociations sont en cours avec des détaillants japonais et britanniques. Une licence d’exploitation a déjà été accordée à l’entreprise américaine Nutri-Vet. La bouteille de 600 millilitres de Dog Plus est vendue 1,98 dollar australien [1,18 euro] dans les supermarchés, et 2,95 dollars [1,76 euro] dans les animaleries. A en croire le fondateur de Dog Plus, Andrew Larkey, il ne s’agit pas seulement de tirer parti de l’essor des deux secteurs les plus dynamiques de l’alimentation et de la boisson – les ventes d’eau en bouteilles affichent une augmentation de 19 % et celles de friandises pour animaux domestiques de 9 %, mais d’inciter les maîtres à mieux prendre en compte les besoins nutritifs de leurs compagnons. D’après Larkey, ancien responsable du développement de nouveaux produits chez Coca-Cola Amatil, la Dog Plus n’est pas un simple gadget marketing. “L’eau est un nutriment essentiel : le chien, comme l’homme, est fait d’environ 75 % d’eau”, plaide-t-il. Aux Etats-Unis, les ventes d’eau en bouteilles pour chiens ne cessent d’augmenter, et le produit se décline déjà en plusieurs versions. Séduire les Australiens pourrait être une autre paire de manches. “Le vrai défi, pour nous, est de modifier la perception des gens, de faire en sorte qu’ils ne voient pas cette eau comme une gâterie, mais comme une nécessité. Nous allons donc éduquer la clientèle en nous appuyant sur les résultats de recherches scientifiques.” Certaines études montrent que les chiens qui boivent avant de faire de l’exercice restent hydratés plus longtemps, indique M. Larkey. “Si [pendant l’effort physique] l’appareil respiratoire et les poumons contiennent de l’eau, le chien est beaucoup plus efficace, il halète moins et la température de son corps augmente moins”, poursuit le patron de Dog Plus. Selon le magasin Pets in the City, les ventes initiales auraient été excellentes, et Melanie McPherson, de l’Australasian Bottled Water Institute, pense que l’idée est prometteuse. Une eau pour chats est actuellement en cours de tests.


Bridie Smith
The Age, Melbourne
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, c'est l'oeuf qui casse
Quand la pierre tombe sur l'oeuf, c'est l'oeuf qui casse.
Avatar de l’utilisateur
chanterel
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 236
Inscription: 01 Déc 2004 12:37
Localisation: Hua Hin TH

Messagepar Backdraft » 17 Avr 2005 14:38

Floco a écrit:Beaucoup de déjà vu, mais c'est toujours bon !!

http://www.putfile.com/media.php?n=yougotownedwmv


Aie j'ai mal... :shock: ils sont solide

dans le même style mais en plus con :!:

Ultimate Ownage Video
Avatar de l’utilisateur
Backdraft
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 279
Inscription: 14 Juil 2003 19:16
Localisation: Moutier

Messagepar Dalmuti » 18 Avr 2005 00:45

Jolie machine...
http://daemlich.net/7113
Avatar de l’utilisateur
Dalmuti
Super Libellulien
Super Libellulien
 
Messages: 2730
Inscription: 01 Juil 2004 01:16
Localisation: Vevey (CH)

Messagepar Dalmuti » 20 Avr 2005 00:26

La "preuve" que marcher sur la lune est un fake:
http://daemlich.net/7172
Avatar de l’utilisateur
Dalmuti
Super Libellulien
Super Libellulien
 
Messages: 2730
Inscription: 01 Juil 2004 01:16
Localisation: Vevey (CH)

Messagepar Le_Rebelle » 20 Avr 2005 01:36

Dalmuti a écrit:La "preuve" que marcher sur la lune est un fake:
http://daemlich.net/7172

Salut.
Cela n'a pas été prouvé, mais c'est vrai que l'on peut avoir certains doutes.
Des photos montrent des cailloux "bizarres", une incohérence dans le soulèvement de la poussière lunaire soue les pas des "astronautes" américains, etc...
@+
Image
Avatar de l’utilisateur
Le_Rebelle
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 389
Inscription: 29 Sep 2004 19:35
Localisation: Vendée (FRANCE)

Messagepar chanterel » 20 Avr 2005 12:32

สวัสดีครับ


Comment en finir avec les pannes d’oreiller

Sous ses airs débonnaires, ce réveil est un tortionnaire. Pas question de repiquer un roupillon. Clocky sonne une première fois, puis saute de la table de nuit et roule se cacher dans un coin. Là, il se remet à sonner fébrilement, jusqu’à ce que vous vous extirpiez de votre lit pour le faire taire définitivement. Equipé d’un microprocesseur, Clocky élit chaque jour une cachette différente, note The Guardian. Ce réveil, conçu par des étudiants du Massachusetts Institute of Technology, est recouvert de Velcro, de mousse ou de moquette. Il résiste aux chocs et aux éventuels mouvements d’humeur de son propriétaire.


Doublé gagnant

Si les Polonais votaient demain, le pays pourrait être dirigé par deux (vrais) jumeaux. Jaroslaw Kaczynski, quinquagénaire, vit encore avec sa maman. Il est le chef du parti conservateur Loi et Justice, qui arrive en tête d’un sondage publié le 15 avril. Chantre des valeurs catholiques, cette formation a le vent en poupe depuis la mort du pape, et Jaroslaw se verrait bien Premier ministre. Lech Kaczynski, de quarante-cinq minutes son cadet, a été élu triomphalement maire de Varsovie il y a trois ans. Il part favori pour la présidentielle. “C’est difficile de dire si les Polonais accepteront deux personnes qui ont la même tête à deux postes clés”, a déclaré Jaroslaw, qui a déclaré qu’il se retirerait de la course si cette situation devait porter préjudice à son jumeau.



Rzeczpospolita, Varsovie


Sacrées enchères

Jean-Paul II avait à peine rendu son dernier soupir qu’une hostie (censément) bénie par le souverain pontife était mise aux enchères sur eBay. Mise à prix 100 dollars, elle trouvait bientôt acquéreur pour 2 000. Le diocèse de Sioux City, dans l’Iowa, a réagi avec la dernière énergie. Le vendeur a fait repentance, annulé la vente, et remis – gratis – l’hostie à son administrateur, Roger Augustine. L’acheteur, un fidèle catholique, voulait éviter que la relique ne tombe aux mains de satanistes et ne serve à célébrer une messe noire. L’hostie était accompagnée de quatre timbres et d’un tire-bouchon que le touriste américain aurait eu en main pendant la messe.



La Stampa, Turin


Tous comptes faits

Ouf ! L’honneur est sauf : la Grande Muraille peut bien être vue de l’espace à l’œil nu. En 2003, le premier astronaute chinois, Yang Liwei, avait plongé ses compatriotes dans l’affliction en déclarant qu’il n’avait pas vu trace du Mur lors de son séjour sur orbite. Dans un pays où les livres de classe apprennent aux bambins que la Muraille est la seule construction humaine (avec les digues hollandaises) visible de l’espace, la nouvelle avait un goût amer. Aujourd’hui, une photo vient restaurer l’orgueil du pays. Envoyée depuis l’espace par l’astronaute américain Leroy Chiao, elle fait la une du China Daily. Le cliché, pris à 360 kilomètres d’altitude, a été authentifié par un expert de renom, Wei Chengie. Cela tombe bien, car l’astronaute est moins catégorique. “Difficile de dire si je l’ai vue ou non”, a confié ce fils d’immigrants chinois.


La guerre des frites

Une sombre histoire de frites met en péril les célébrations du 175e anniversaire de la Belgique. Une gigantesque journée moules-frites, avec dégustation à volonté, doit se tenir début septembre place Sainte-Catherine, à Bruxelles. Au menu : des moules – hollandaises – et des frites – canadiennes. Un scandale, pour l’Union nationale des frituristes (Unafri), bien décidée à sauver la fierté nationale. Les marchands de frites s’engagent à servir gracieusement 15 000 cornets de frites – mais de la vraie, de la belge –, soit 5 000 kilos de pommes de terre. Pour acheter et éplucher ces tonnes de patates, ils demandent 7 000 euros aux pouvoirs publics, écrit De Morgen. La Flandre accepte de débloquer 3 500 euros, mais le gouvernement wallon refuse de payer sa quote-part si la moitié des pommes de terre ne sont pas wallonnes. L’association des frituristes s’est fendue d’un communiqué apaisant. “Les frites ne sont ni flamandes ni wallonnes, elles sont belges !” clame son site Internet. Pas question, toutefois, de jeter de l’huile sur le feu : l’Unafri a promis d’utiliser autant de patates du Nord que de patates du Sud, et a écrit au président du Parti socialiste (francophone), Elio Di Rupo, pour qu’il mette fin à cette guerre des frites.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, c'est l'oeuf qui casse
Quand la pierre tombe sur l'oeuf, c'est l'oeuf qui casse.
Avatar de l’utilisateur
chanterel
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 236
Inscription: 01 Déc 2004 12:37
Localisation: Hua Hin TH

Messagepar Dalmuti » 27 Avr 2005 01:00

Avatar de l’utilisateur
Dalmuti
Super Libellulien
Super Libellulien
 
Messages: 2730
Inscription: 01 Juil 2004 01:16
Localisation: Vevey (CH)

Messagepar chanterel » 27 Avr 2005 19:58

สวัสดีครับ

Des asticots dans les oreilles

BANGKOK (Reuters) - Les médecins d'un hôpital thaïlandais ont découvert une cinquantaine d'asticots dans les oreilles d'un octogénaire qui se plaignait de démangeaisons.

Anan Temtan, 84 ans, habitant de l'île de Phuket, a introduit si profondément des Cotons-Tiges dans ses oreilles qu'il s'est percé les tympans, explique le journal La Nation dans son édition de mercredi.

"Nous pensons que les mouches ont dû pondre à l'intérieur de ses oreilles, les oeufs ont éclos et ont provoqué ces démangeaisons", a commenté le docteur Somsak Nonthasri qui l'a soigné.


Régime sec

Pour cesser de boire, faites-vous fouetter. Une psychiatre et un chercheur russes de Novossibirsk ont mis au point une méthode de sevrage révolutionnaire. Les patients reçoivent 300 coups de baguette sur les fesses par semaine durant les trois premières semaines de cure. Le “traitement” est ensuite administré à la demande, au moins une fois par mois. Les alcooliques manquent d’endorphines, ces hormones du bonheur. Résultat : l’épiderme est moins sensible, et les patients sont littéralement “mal dans leur peau”, a expliqué Marina Chukhrova au Moscow Times. Les coups de baguette les aident à “sentir leur corps” à nouveau et diminuent le manque. Il ne s’agit en rien d’une pratique sadomasochiste, assure la psychiatre. “Ce n’est pas le même type de baguette. On ne peut pas frapper très fort. Les patients ont des bleus, mais ne saignent pas”, précise la praticienne, qui ne manie la verge qu’occasionnellement, laissant généralement ce soin au personnel masculin. “C’est bon marché et efficace. C’est sérieux et, surtout, ça marche.”


Le polo sans crottin de la Silicon Valley

C’est du polo – sans cheval. Le fracas des sabots a fait place au vrombissement des moteurs. Les joueurs ont des maillets, des maillots de couleur, mais ils chevauchent une trottinette électrique. Le Segway polo, “c’est comme le polo, mais sans le fumier”, explique Alex Ko, adepte de cette nouvelle discipline. Le Segway, rappelez-vous, c’est cette machine bardée de capteurs qui garde son équilibre en mesurant plus de cent fois par seconde le centre de gravité de son passager. L’engin, conçu par l’inventeur Dean Kamen et financé par Steve Jobs, devait remplacer la voiture et bouleverser le visage de nos villes. La révolution promise n’a pas eu lieu, mais, dans la Silicon Valley, la trottinette a fait naître un nouveau sport. Certes, le Segway n’a pas la noblesse d’un pur-sang. A dire vrai, note The New York Times, qui a suivi les joueurs de Sunnyvale, l’engin a plutôt des allures de tondeuse à gazon. Et le début du match évoque davantage une furieuse séance de jardinage qu’une partie de polo. Vers la fin de la première période, toutefois, les deux équipes montrent des signes d’organisation, voire un soupçon de technique. “Si vous aviez vu les premiers matchs ! s’exclame un joueur, Jon Bauer. On ne faisait pratiquement aucune passe, et il n’y avait quasiment aucune stratégie.”
La discipline, en effet, en est à ses balbutiements. Les joueurs de Sunnvale ont pioché dans les règles du polo, du water-polo et du polo-vélo. Les “maillets hauts” sont interdits, et les joueurs roulent en clé jaune – l’une des trois allures de l’engin. La vitesse est limitée à 13 km/h. En guise de balle, un ballon Nerf. Les maillets sont plastique. Tous les points sont comptés. Il y a un arbitre, mais les joueurs ne sont pas tenus de respecter ses décisions.
La plupart des joueurs travaillent sont membres de la Bay Area Segway Enthusiasts Group, une association censée promouvoir l’usage du Segway, mais beaucoup passent plus de temps à manier le maillet qu’à faire du prosélytisme. A San Francisco, l’engin est interdit sur les trottoirs, confie Bauer. “Si on y roule malgré tout, on passe pour un yuppie – ce qu’on est, d’ailleurs. Je m’en servais beaucoup, mais ça m’a découragé.” De fait, c’est en voiture que la plupart des joueurs se rendent sur le terrain, leur Segway à l’arrière. Ce dimanche-là, les jaunes (l’équipe compte Stephen Wozniak, l’un des fondateurs d’Apple) l’ont emporté sur les bleus. Score : 7 à 5 et un menton esquinté. Les joueurs quittent le terrain en riant. Il leur reste encore de l’énergie à revendre, mais les batteries de leurs montures, elles, sont à plat.


La médecine à l’index ?

C’est pour parler toucher rectal qu’un député brésilien a monopolisé la tribune du Parlement de l’Etat de Bahia. Sargento Isidório, qui souffre de problèmes de prostate, a dénoncé en chaire la “virulence” de son médecin lors de l’examen. “Je pensais que ça se passait autrement, mais la façon dont il a introduit son doigt… C’était terrible. J’en vois encore 36 chandelles. Je suis presque tombé dans les pommes. Et encore, je suis député, mais imaginez-vous ce que ça doit être pour un chômeur ou un sans-terre”, s’est ému le représentant du Parti des travailleurs. La Société brésilienne d’urologie compte intenter un procès à M. Isidório pour atteinte à l’image de la médecine et préjudice à la population.



Folha de São Paulo, São Paulo


La Suisse emballe ses glaciers

La Suisse s’apprête à emballer des glaciers dans une mousse spéciale pour les mettre à l’abri des rayons du soleil et lutter contre le réchauffement climatique, qui fait perdre chaque année plusieurs mètres d’épaisseur à la glace alpine. A partir de début mai, la station de ski d’Andermatt, en Suisse centrale, va recouvrir de bandes de mousse en PVC une partie du glacier du Gurschen, sur une surface de 3 000 m2, a expliqué le responsable des pistes, Carlo Danioth. Ce revêtement de 1 centimètre d’épaisseur permet de renvoyer les rayons du soleil et de conserver le froid. “Si l’essai est concluant, nous installerons le revêtement sur une deuxième section du glacier”, a indiqué M. Danioth, confirmant des informations de l’hebdomadaire SonntagsZeitung. La technique revient à 30 francs suisses (20 euros) par mètre carré, soit 90 000 FS (58 000 euros) pour le glacier du Gurschen, sur lequel évoluent les skieurs l’hiver. Le glacier recule de 5 mètres chaque année, selon M. Danioth. D’autres stations suisses envisagent de suivre le mouvement, notamment en juillet sur le Titlis, près de Lucerne (centre), ainsi qu’à Saas Fee, dans le Valais (sud). Selon une étude publiée l’an dernier par l’université de Zurich, les glaciers suisses ont perdu un cinquième de leur surface en quinze ans en raison du réchauffement climatique. Réalisée pour la première fois grâce à des données par satellite, et non plus par des photos aériennes, cette étude a montré que, entre 1985 et 2000, les glaciers suisses ont perdu 18 % de leur surface contre 1 % pour la période 1973 à 1985.
La Libre Belgique, Bruxelles
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, c'est l'oeuf qui casse
Quand la pierre tombe sur l'oeuf, c'est l'oeuf qui casse.
Avatar de l’utilisateur
chanterel
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 236
Inscription: 01 Déc 2004 12:37
Localisation: Hua Hin TH

Messagepar Dalmuti » 29 Avr 2005 00:59

Avatar de l’utilisateur
Dalmuti
Super Libellulien
Super Libellulien
 
Messages: 2730
Inscription: 01 Juil 2004 01:16
Localisation: Vevey (CH)

Messagepar chanterel » 12 Mai 2005 05:16

สวัสดีครับ

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!

Le joli mois de mai a été nommé mois international de la masturbation, nous apprend le magazine en ligne Wired. Tous ceux qui pensent qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même pourront parfaire leur technique grâce à une flopée de sites didactiques, avec ou sans vidéos*, et donner un sens à leur pratique onaniste en adhérant au mouvement Masturbate for peace – “Masturbez-vous pour la paix” –, qui invite les citoyens du monde à partager l’énergie positive de leur activité solitaire. L’amour du prochain, explique (http://www.clitical.com/cgi-bin/news/news.cgi), commence par l’amour de soi-même. Or qu’est-ce que la masturbation, sinon la plus haute expression de l’amour de soi ? Au Brésil, le 9 mai, rapporte Folha On Line, les habitants d’Esperantina ont célébré pour leur part le jour de l’Orgasme, instauré à l’unanimité il y a deux ans par le conseil municipal, après qu’une étude eut montré que 71,25 % des femmes du cru n’atteignaient jamais le septième ciel. “L’orgasme libère et rend plus solidaire”, prêche le promoteur de l’opération, l’avocat et ancien conseiller municipal Arimatéia Dantas, du Parti des travailleurs, qui exalte les vertus “révolutionnaires” d’un coït abouti. A Esperantina, le 9 mai est désormais jour férié.

* (http://www.clitical.com/cgi-bin/news/news.cgi) ou (http://advancedmasturbation.com/).


Bonne route

Plus de la moitié des permis de conduire sud-africains sont faux ou non valables, a annoncé le ministère des Transports. On ne compte plus les permis étrangers bidon convertis en permis sud-africains en bonne et due forme. “Lorsque nous avons réalisé ce qui se passait, nous avons exigé des autorités locales une lettre officielle attestant la validité de chaque permis étranger. Il s’est avéré que les lettres qui nous étaient remises étaient elles aussi des faux”, confie un représentant du ministère, qui nourrit “de sérieux doutes sur les capacités de conduite d’un grand nombre de Sud-Africains”. Soucieuses d’améliorer la sécurité routière, les autorités du Kwazulu-Natal sont quant à elles parties à la chasse aux fantômes. Elles ont récemment présidé à des rituels de purification visant à libérer les routes de Durban des esprits errants qui perturbent les conducteurs. Objectif : renvoyer ad patres les défunts qui hantent les lieux où ils ont péri de mort violente, en purifiant leur âme afin qu’ils cessent d’entraîner les automobilistes dans l’au-delà.

(Mail & Guardian, Johannesburg ; Independent Online, Le Cap)


Tolérance zéro

La génétique : telle est la nouvelle arme de l’Allemagne dans la lutte contre les crottes de chien. Lasse de ses trottoirs souillés, la ville de Dresde entend confondre les propriétaires indélicats grâce à des tests d’ADN. Objectif : constituer un fichier génétique des toutous afin d’identifier les auteurs des déjections et d’épingler leurs maîtres. La loi contraint à ramasser les excréments, mais beaucoup préfèrent prendre la tangente dès que leur animal s’est soulagé. A en croire le tabloïd Bild, les toutous teutons génèrent chaque jour quelque 1 500 tonnes d’étrons. Karl Jobig, conseiller d’arrondissement de la vieille ville de Dresde, a décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Son projet n’attend plus que le feu vert du conseil municipal. Techniquement, explique le Science Week de Vienne, l’idée est parfaitement réalisable. C’est d’ailleurs cette technique qu’utilise le WWF pour suivre à la trace les ours autrichiens. Le laboratoire d’analyses génétiques de Jüterbog, dans le Brandebourg, a confirmé la faisabilité du test. Si le projet est adopté, les propriétaires de chiens – qui sont tenus de faire enregistrer leur compagnon et de payer une taxe annuelle – devront fournir un échantillon de salive de leur animal. En un an, la ville de Dresde pourrait disposer des empreintes génétiques des 12 500 quadrupèdes enregistrés. L’opération serait rentable au bout de sept mois, assurent ses promoteurs. Les amendes devraient se situer entre 180 et 600 euros, le coût d’analyse de chaque étron revenant à 75 euros. Seule ombre au tableau : ce calcul ne prend pas en compte la flopée de chiens errants de la ville. Mais Jobig n’en démord pas. La lutte anticrottes sera un succès, martèle-t-il. “J’ai le flair pour ce genre de chose.”



Der Spiegel, Hambourg
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, c'est l'oeuf qui casse
Quand la pierre tombe sur l'oeuf, c'est l'oeuf qui casse.
Avatar de l’utilisateur
chanterel
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 236
Inscription: 01 Déc 2004 12:37
Localisation: Hua Hin TH

PrécédenteSuivante

Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités