[parkour] L'art Du Déplacement

Une section de détente et jeux, sans polémique, juste de l'amusement, n'oubliez pas la charte ni l'esprit du site...

Modérateur: Modérateurs

[parkour] L'art Du Déplacement

Messagepar LeFlemar » 26 Juil 2006 01:21

Bonjour à vous!!

Vous connaissez ça ? :

<center>"Dévelloper son corps et son esprit, suivre sa voie..."</center>
<center>Le Parkour, c'est l'art du déplacement. la science du franchissement, un discipline fondée par David Belle et Sébastien Foucan, inspiré par le père de David belle.
Cet art est une nouvelle façon d'appréhender l'environnement qui nous entoure avec, pour seul outil, le corp humain.
Pouvoir faire face à tous les obstacles qui se présente, qu'ils soient en milieu naturel, ou sur des structures diverses , le tout dans une recherche de mouvement alliant efficacité et maîtrise.
C'est aussi la connaissance de soi même, faire face à ses propres appéhensions, car les obstacles ne sont pas toujours ce que l'on croit...
Ceux qui pratiquent le Parkour sont des Traceurs, l'entraînement est tant physique que morale avec ses caleurs.
Plus qu'un sport, c'est un art de vivre, une philosophie de tous les jours...</center>

<center>" La passion fait vivre, la sagesse fait durer "</center>


<center>Les notions de déplacements du Parkour ne sont pas nouvelles. Depuis la nuit des temps des hommes ont cherché à bouger différemment des autres. Il en résulte tout une vague de sports extrèmes plus ou moins récents tels que le skate board, le roller, le bmx, etc. Mais le Parkour, s'il peut etre apparenté à l'un de ces sports, est plus complexe. Chacun en a sa propre version, du philosophe en quète de réponses au sportif à la recherche de sensation fortes. Ainsi chacun a ses propres motivations et ses objectifs. Mais il est quelque chose qui restera dans le Parkour parmi les nombreuses interprétations de son sens, c'est l'idée de franchissement. En effet, l'idée principale est là : Franchir tous les obstacles qui se présentent à vous. Evidement, cette règle s'applique partout : dans les bois, dans les rues. Aucun obstacle n'est à négliger, même la petite bordure de trottoir... et Il y a des techniques pour tous les types d'obstacles.</center>

<center>LEXIQUE</center>

Saut de détente:
C'est un saut de précision réalisé avec une prise d'élan afin de franchir un obstacle pour attérir précisément Image

Saut de fond
Se réalise par une poussée vers l'avant dans le vide nécessitant une réception sur les pieds. Le franchissement s'achève par une roulade.
Image

Saut de bras
Basé sur un saut de détente, il sagit ici de réceptionner avec les mains, les bras ou les coudes à un pan de mur.
ImageImage

Saut de précision
C'est la maîtrise de l'attérissage, la cible, un point fixe de petite taille, qui nécessite une évaluation fine du saut.
ImageImageImage

Passe-Muraille
Après une course d'élan, et une prise d'appui sur le mur utilisé comme un tremplin,
on se projette dans les airs afin de saisir une autre prise ou de franchir un obstacle.
ImageImageImageImage

Tic-Tac
Technique de franchissement d'un petit obstacle. En prennant appui sur une jambe, on utilise cet obstacle pour franchir le suivant avec facilité.
ImageImageImage

Saut de chat
il s'agit d'aller poser ses mains le plus loin sur l'obstacle en plongeant pour le passer avec facilité.
ImageImageImage

Lâché
On se lâche d'une hauteur en chute libre, et se receptionne sur ses jambes.
ImageImageImage

Saut aveugle
Saut de précision qui se fait sans la vision du point d'attérissage.
Image

Ce ne sont que les mouvement de base.
Il existe encore plein de mouvement, ou des mouvements de base modifié.
Ou encore des tricks qui ne font pas vraiment partie du parkour comme: les saltos, les flips etc.... ce genre de tricks sont plus la pour l'estéthique de l'art, pour les shows et les vidéos...

<center>Biographie:</center>

<center>DAVID BELLE</center>

<center>Image</center>
L'initiateur, le précurseur
David BELLE est né le 29 Avril 1973 à Fécamp (76 – Seine-Maritime).

Age : 32 ans

Pratique depuis environ 15 ans.

Issu d'une famille modeste de la banlieue parisienne, c'est à Fécamp en Normandie puis en Vendée, aux Sables d'Olonne qu'il passe les quatorze premières années de son existence. Elevé par son grand père maternel, Gilbert KITTEN, (ancien adjudant-chef de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris), David est bercé de récits héroïques et se passionne dès son plus jeune age pour tout ce qui a trait à l'action pure.

Son père, Raymond BELLE, enfant soldat et ancien enfant de troupe de DALAT en Indochine, une force de la nature et un excellent sportif et Sapeur Pompiers de Paris, lui aussi. Il fut un sauveteur émérite, reconnu par la profession et marqua profondément la vie de David. (cf. : La fabuleuse histoire des pompiers. Ed : Tallandier du commandant DEROO conservateur du musée de la brigade des sapeurs pompiers de Paris.)

Entouré d'une famille de héros sportifs, c'est tout naturellement que très jeune, David devient adepte de tous les sports qui, à son sens, servent l'action à la base, c'est à dire l'athlétisme, la gymnastique, l'escalade et les arts martiaux.

<center>Image</center>

Il se cherche des années durant jusqu'à ce que, à 15 ans, voyant les capacités que lui offre la pratique intensive de ces sports, il décide de quitter l'école afin de se consacrer à sa passion : le sport.

Pour lui, le sport doit tout d'abord, être utilitaire, la force et l'agilité que l'on développe doivent nous servir dans la vie, comme lui rappelait souvent son père.

Puis, pour faire comme lui, par mimétisme mais aussi pour vivre l'aventure, il imagine des histoires où il met en avant ses qualités physiques pour se sortir de situations délicates. Et où il devra faire preuve de force et de courage.

Comment faire pour rejoindre tel endroit pour y faire un sauvetage, par où passer pour ne pas rester bloqué? L'agilité du petit intrépide commence à se faire sentir.

Courir, sauter, grimper, se suspendre, tenir en équilibre, se dépasser, développer sa confiance en soi, surmonter l'obstacle et continuer à avancer, deviennent pour lui une obsession. Se libérer des entraves, des contraintes, de ses peurs, et réussir à aller là où on l'à décidé, grâce à un travail tant physique que mental.

A 15 ans il arrive en région parisienne, à Lisses (91) à proximité d'Evry. C'est pendant cette période qu'il rencontre d'autres jeunes qui le suivront. (comme les Yamakasi qu'il guida pendant 8 années, qui se séparèrent après à cause de leur différentes visions des choses
Les Yamakasis voulaientt tourner des films et faire des shows
David lui voulait transmettre son savoir a ses potes qui les tranmettront a leur tour)

Toujours en quête de plus d'action, mais conscient du danger qu'il cotoie sans cesse, il passe le Brevet National des Premiers Secours puis à l'âge du service militaire en 1993 (1991 à 1992 ?!), c'est tout naturellement qu'il incorpore la brigade et obtient son brevet UFOLEP d'animateur sportif en gymnastique.

David blessé au poignet, sera réformé temporairement et ne reviendra pas. L'histoire de la vie des pompiers, il l'a connaît depuis qu'il est tout petit. Son grand-père, son père et aujourd'hui son grand frère sont entrés à la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris.

Déjà, son esprit d'indépendance s'esquisse, puisqu'il choisit d'incorporer le régiment d'Infanterie de Marines à Vannes. Il finit major de sa promotion et recordman du grimper de corde de son régiment. (comme son père ?), diplomé d'honneur de gymnastique et premier au parcours sportif pompiers des championnats de l'Essonne. Cependant, il se sent à l'étroit dans un environnement sans doute trop cadré. Son goût pour l'aventure et l'envie de liberté sont trop forts : le sport et le parcours sont pour lui sa raison d'être.

<center>Image</center>

Les petits boulots qu'il a faits par la suite – manutentionnaire, agent de sécurité ou vendeur de meubles – ne l'ont pas convaincu. Il décide de partir en Inde passer une ceinture noire de chinese Kung fu.

David veut de l'authentique, "du vrai" comme il aime à le dire, mais cherche toujours sa voie...

On peut comprendre son désarroi lorsqu'il en parle à l'époque. Comment faire pour vivre de sa passion pour un sport encore à l'état d'ébauche, en partie pratiqué par des militaires sous la forme du "parcours du combattant", ou le "parcours SP" des sapeurs pompiers?

La combinaison de ce que son père avait lui-même expérimenté lorsqu'il était enfant de troupe au Vietnam, l'entraînement de gymnaste, l'abstraction de la peur du danger, la concentration, la perspective d'arriver au but que l'on s'est fixé sans contrainte physique, se sentir vivant et libre, voilà une partie des ingrédients qui ont fait le "Parkour".

Le "Parkour" n'a ni fédération, ni club ni championnat. Il n'y a pas de norme, pas d'argent, juste le désir de faire, sans règles, mais avec honnêteté et humilité. Et beaucoup de travail sur soi.

David fait quelques vidéos de ce qu'il est capable de faire à ce moment-là. Montage artisanal, mise en musique, c'est ainsi que sont nées les premières images du "parkour ..." Il apparaît alors que les débouchés visuels sont évidents: Clips vidéos, Pubs, cinéma d'action, shows etc.
C'est la rencontre aussi avec Hubert Koundé (La haine) de M. Kasowitch.

Il initie David à l'art de la comédie et l'aide à mettre le premier pas dans le milieu du cinéma.

David a besoin de se perfectionner il continu sa formation chez PYGMALION et découvre le monde de la comédie et le jeu d'acteur.

Il tourne quelques clips vidéos (Tina Turner, Iam, Ménélik...) Puis quelques téléfilms et courts métrages,"les gens du voyages" Hugues de Logardières, "Un monde meilleur" d'Igor Pejic, Les apparitions cinématographiques dans " Engrenages" de Franck Nicotra, "Femme Fatale" de Brian de Palma."les rivières pourpres 2". Il fait quelques films publicitaires "BBC", "Nissan", "Nike"... Et à force de persévérance, Luc Besson lui donnera l'un des rôles principaux du film "BANLIEUE 13" dans lequel il partage l'affiche avec Cyril Raffaelli.

Ensuite le parkour continu...

Aujourd'hui David BELLE a commencé son Tour du Monde avec l'association qu'il a créé, la PAWA, et son équipe de Traceurs qu'il a en parti formé, et ce n'est qu'un début...
Reportage sur David Belle.


<center>Présentations de quelque groupes connus en France</center>

<center>LES TRACEURS</center>

L'équipe de David Belle se compose de:
David Belle
Age : 32 ans

Pratique depuis environ 17 ans. Image
Sébastien Foucan
Age : 26

Il a commencé presque en même temps que David, et ne l'a pas quitté lors de la séparation avec les Yamakasi.Image
Rudy Duong
Age : 18
Il pratique depuis 2 ans 1/2Image

Jérome Ben Aoues
Age : ?

C'est l'élève de Sébastien.Image
Stéphane Vigroux
Age : 21

Pratique depuis 2 ans 1/2
Pratique les arts martiaux.Image

Johan Vigroux
Age : ?

Pratique depuis 2 ans Image

Kazuma
Age : 20

Pratique depuis 2 ans.
Pratique les arts martiaux. Image

Sébastien Goudot
Age : ?

Pratique depuis 2 ans. Image

Michaël
Age : ?

Pratique depuis 2 ans.Image

Ken
Age : ? Image

Karim Mouhousse
Age : ? Image
<center>YAMAKASI</center>
Histoire

Les Yamakasi sont un ancien groupe de David Belle. Deux des membres du groupes sont d'ailleurs des cousins de David.
Ceux-ci se sont séparés de ce dernier, lorsqu'ils ont eu l'occasion de participer au Spectacle de Notre Dame de Paris.
Ils ont été remarqués par Luc Besson, qui leur a offert un role dans Taxi 2 ( Ils sont les vrais ninjas ).
Après cela, Luc Besson a décidé de faire un film sur les Yamakasi.
composé de:
Nom : Malik DIOUF
Age : 24
Origine : Sénégalaise
Surnom : Belette. Image

Nom : Yann HNAUTRA
Age : 24
Origine : Calédonienne
Surnom : Zikmu. Image

Nom : Guylain N'GUBA BOYEKE
Age : 24
Origine : Zaïroise
Surnom : Rocket. Image

Nom : Charles PERRIERE
Age : 25
Origine : Centre Africaine
Surnom : Sitting Bull. Image
Nom : William BELLE
Age : 19
Origine : Vietnamienne
Surnom : Araignée. Image
Nom : Chau BELLE
Age : 23
Origine : Vietnamienne
Surnom : BaseBall. Image

Nom : Laurent PIEMONTESI
Age : 28
Origine : Franco-Italienne
Surnom : Tango. Image
Et non ce ne sont pas seulement des acteurs de films. Ils pratiquent vraiment le parkour dans leur banlieue...

Reportage sur les yamakasi

<center>Encore quelques groupes</center>

<center>ADRENALINE</center>
<center>groupe de Paris</center>
<center>Vidéo</center>

<center>IMPALA</center>
<center>groupe de nice</center>
<center>Vidéo</center>

<center>FLYERS</center>
<center>groupe de Gennevilliers</center>
<center>Vidéo</center>

<center>PARKOUR CLAN</center>
<center>groupe d'Avignon</center>
<center>Vidéo Parkour Clan 1</center>
<center>Parkour clan 2</center>

et sûrement encore beaucoup d'autres, en France et dans plein d'autres pays.
Le Parkour se propage gentiment...
Pratique du Parkour

voilà, je pratique le parkour depuis quelques mois, avec quelque potes dans mon ptit village.
C'est peut être un sport qui représente la liberté, et qui se pratique sans règles.

Mais il ya quand même 2-3 règles à respecter si on a pas envie se faire mal dès lepremière entraînement...
<center>Sécurité</center>
Le Parkour n'est pas sans risque, un mauvais entrainement peut entrainer de réels problèmes :
De la simple entorse à la mort, en passant par les fractures et crampes !


Alors oui,le Parkour est un sport dangereux !! Il faut donc respecter certains règles, certaines bases avant de s'élancer.

1.Faites un échaufement de minimum 15 min.

2. Ne pas commencer à sauter des immeubles à 10 m de haut !! ( Ne me dites pas que c'est normal, il y a des cas vécus )

3. Des entrainements courts mais réguliers, sont préférables aux entrainement intensifs et sporadiques

4. Entrainez vous en groupe, et non tout seul, car en cas de problèmes il y aura quelqu'un pour vous aider.

5. Ne vous amusez pas à vous entrainer la nuit, ca n'apporte rien de plus, si ce n'est des mauvaises chutes.

6. Ne vous laisser pas influencer par les autres si vous n'etes pas certains d'un saut. Des railleries ne tue pas, un mauvais saut OUI !
RQ : De toute maniere des potes qui se moquent méchamment de vous ne sont pas des potes !!

<center>Respect des Autres</center>
Les gens n'apprécient pas de voir des jeunes monter sur leur murs, sur les garages, etc ..
Pour éviter d'avoir des problèmes, respectez les lieux ou vous passez.

1. Ne pas casser les vitres ( Pour les petits malins qui essaieraient de faire un passe muraille sur une vitre .... même épaisse elle ne tiendra pas ! )

2. Si vous passer dans des jardins, des parcs, éviter de pietiner les fleurs !!

3. Ne pas insulter les personnes qui vous engueulent ( Car il y a de forte chance que vous soyez sur leur propriété et que VOUS seriez en tort ! )
voilà en éspérant vous avoir fait découvrir quelque chose...
Bonne chance a tous ceux qui veulent s'y mettre et surtout N'ABANDONNER PAS!
Références:
Dijon Parkour
Le Parkour
UrbanFreeFlow
Parkour

Un grand merci à Val pour ce sujet posté sur SnowFR : http://www.snow-fr.com/forum/index.php?sho...896&#entry86896
<center>Image</center>
Image[/center]
Avatar de l’utilisateur
LeFlemar
Super Libellulien
Super Libellulien
 
Messages: 1256
Inscription: 11 Mai 2004 03:47
Localisation: Sur mon coussin...

Messagepar Falkra » 27 Juil 2006 07:25

Gaffe au hotlink. :wink: J'en ai passé 2-3 sur imageshack.
Avatar de l’utilisateur
Falkra
Admin libellules.ch
Admin libellules.ch
 
Messages: 25882
Inscription: 30 Jan 2005 13:44
Localisation: 127.0.0.1


Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités