La place des amateurs

Une section de détente et jeux, sans polémique, juste de l'amusement, n'oubliez pas la charte ni l'esprit du site...

Modérateur: Modérateurs

La place des amateurs

Messagepar Dell » 09 Juil 2005 11:54

Salit le monde

La place des amateurs

La technologie n'est pas une fin en soi. Elle n'est qu'un moyen de réaliser les rêves de créateurs, quel que soit leur domaine de prédilection. Tout comme le marteau du constructeur, l'ordinateur et ce qui l'entoure ne sont que des outils visant à réaliser une «oeuvre». Il est bien plus captivant de voir ce que l'on peut construire avec ces outils que de discourir des heures sur les vertus de tel ou tel «marteau».

Ce qui est fascinant avec les nouveaux outils et l'arrivée d'Internet, c'est de constater que, soudainement, en regroupant leurs forces, et en partageant leurs idées et leurs réflexions, des amateurs parviennent à remuer des industries au point que ses professionnels doivent composer avec les travaux des amateurs.

Prenez l'astronomie, science millénaire s'il en est. Depuis ses tout débuts, seuls les astronomes professionnels furent les grands dépositaires du savoir et de la recherche. Il a fallu attendre la disponibilité des premières lentilles pour tous pour que, soudainement, les amateurs envahissent ce domaine. Aujourd'hui, qui peut nier l'apport des astronomes amateurs à l'avancement de cette science ? Il arrive même que les amateurs battent les scientifiques à leur propre jeu. En effet, la prestigieuse revue Nature révélait en janvier dernier que des astronomes amateurs, armés de puissants ordinateurs et de logiciels sophistiqués, avaient réussi à prendre de vitesse les astronomes de la NASA en retravaillant les images brutes envoyées par la sonde Huygens sur Titan.

Or, avec les nouveaux outils technologiques plus puissants et simples d'utilisation, il est permis à n'importe quelle personne qui parvient à les apprivoiser de créer. Certains préféreront mettre leurs forces en commun afin d'améliorer les outils disponibles, comprenez en cela le logiciel libre, tandis que d'autres se distingueront en utilisant le plein potentiel de ces outils afin de créer des «oeuvres» qui auparavant, auraient été impossibles à produire.

Mais il n'y a pas que les outils technologiques. Quid de la culture de réseau et Internet ?

En effet, Internet se veut un formidable vecteur de changement. Et les prochains qui risquent d'en faire les frais sont les universitaires et ceux qui travaillent dans le monde de la recherche.

En effet, en mettant à profit la force du réseau, et la notion de partage de connaissances, des amateurs passionnés arriveront sans doute à des résultats dans plusieurs domaines de pointe.

Un point de vue partagé par Sébastien Paquet, blogueur et chercheur à l'Institut de technologie de l'information du CNRC à Moncton:

«Un nombre croissant de personnes s'engagent dans une démarche intellectuelle hors des contextes de recherche. Grâce aux possibilités qu'offre le réseau, ils collaborent de façon souvent plus ouverte que les chercheurs traditionnels, et il ne serait guère étonnant de les voir contribuer à des avancées intéressantes dans les années à venir.»

Bref, reliez le tout aux nouvelles avancées en propriété intellectuelle, telles que les licences de type Science Commons, et il n'est pas dit qu'un jour une découverte scientifique d'importance ne sera pas réalisée par des amateurs.

Le prochain siècle ? Il sera assurément celui des amateurs. Il ne leur reste qu'à trouver un terrain d'entente avec les professionnels.

Cette chronique a été inspirée en grande partie par l'article «Amateur Revolution», une réflexion publiée en octobre 2004 par Charles Leadbeater dans le magazine Fast Company.

En complément de lecture:

Amateur revolution

Revue Nature

Society for Amateur Scientists

Science Commons

Creative Commons

Source

Slts _DELL_
Windows 10/ 64 Bits, FireFox, F-Secure,
Internet InOne M , SwisscomTv InOne M, Téléphonie IP InOne M, Mobile InOne S
Avatar de l’utilisateur
Dell
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9466
Inscription: 16 Oct 2002 16:57
Localisation: Aigle (Suisse)

Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités