Topic: Chansons cultes & Tubes de toujours

Une section de détente et jeux, sans polémique, juste de l'amusement, n'oubliez pas la charte ni l'esprit du site...

Modérateur: Modérateurs

Messagepar p-lion » 25 Mai 2005 12:49

Salut Hasch,

balaise tes recherches, mes compliments :enaccord9

Pourrais-tu retrouver les paroles d'une chanson qui me tient vraiment à coeur et que je fredonne souvent (dans mon coin :lol: )

C'est yves duteil : prendre un enfant par la main.

merci d'avance et continue c'est plaisant ton post :wink:

@++
Dites Bonjour ça ne coûte rien....dites merci c'est le même prix !!
p-lion
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 252
Inscription: 27 Déc 2004 19:28
Localisation: Belgique

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 13:00

p-lion a écrit:Salut Hasch,
Pourrais-tu retrouver les paroles d'une chanson qui me tient vraiment à coeur et que je fredonne souvent (dans mon coin :lol: )

C'est yves duteil : prendre un enfant par la main.


Prendre un enfant par la main
Prendre un enfant par la main
Pour l'amener vers demain
Pour lui donner la confiance en son pas
Prendre un enfant pour un roi
Prendre un enfant dans ses bras
Et pour la première fois
Sécher ses larmes en étouffant de joie
Prendre un enfant dans ses bras.
Prendre un enfant par le coeur
Pour soulager ses malheurs
Tout doucement sans parler, sans pudeur
Prendre un enfant sur son coeur
Prendre un enfant dans ses bras
Mais pour la première fois
Verser des larmes en étouffant sa joie
Prendre un enfant contre soi.

Prendre un enfant par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu'il s'endorme à la tombée du jour
Prendre un enfant par l'amour
Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins
Vivre sa vie des années puis soudain
Prendre un enfant par la main
En regardant tout au bout du chemin
Prendre un enfant pour le sien.


Mais je veut pas que tu la chante dans ton coin mais haut et fort que tu en fasser profiter tout le monde :lol:
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar zazou » 25 Mai 2005 13:20

Et les mistral gagnants tu peux faire une tite recherche stp!!!!

J'adore cette chanson...
Avatar de l’utilisateur
zazou
Libellulien
Libellulien
 
Messages: 66
Inscription: 23 Nov 2004 15:04

Messagepar FlowerOfCArnage » 25 Mai 2005 13:41

salut

et la bohème de Charles Aznavour?
Image

[url=http://seriestv.aceboard.fr]Le forum sur les séries TV.
Venez à la découverte de nouvelles séries ou simplement en parler[/url]
Avatar de l’utilisateur
FlowerOfCArnage
Maître Libellulien
Maître Libellulien
 
Messages: 546
Inscription: 05 Jan 2005 19:13
Localisation: Havré mais bientot à Havré (BELGIQUE)

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 14:05

zazou a écrit:Et les mistral gagnants tu peux faire une tite recherche stp!!!!

J'adore cette chanson...


Mistral gagnant

Paroles: Renaud Séchan. Musique: Renaud Séchan, Franck Langolff 1985

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra
En serrant dans ma main tes p'tits doigts
Pis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d' pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'étais mino
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand
Car-en-sac et Minto, caramel à un franc
Et les mistrals gagnants

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p'tit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s' marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, r'partir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohères
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 14:07

FlowerOfCArnage a écrit:salut

et la bohème de Charles Aznavour?


La bohème


Paroles: Charles Aznavour. Musique: Jacques Plante

Je vous parle d'un temps
Que les moins de vingt ans
Ne peuvent pas connaître
Montmartre en ce temps-là
Accrochait ses lilas
Jusque sous nos fenêtres
Et si l'humble garni
Qui nous servait de nid
Ne payait pas de mine
C'est là qu'on s'est connu
Moi qui criait famine
Et toi qui posais nue

La bohème, la bohème
Ça voulait dire on est heureux
La bohème, la bohème
Nous ne mangions qu'un jour sur deux

Dans les cafés voisins
Nous étions quelques-uns
Qui attendions la gloire
Et bien que miséreux
Avec le ventre creux
Nous ne cessions d'y croire
Et quand quelque bistro
Contre un bon repas chaud
Nous prenait une toile
Nous récitions des vers
Groupés autour du poêle
En oubliant l'hiver

La bohème, la bohème
Ça voulait dire tu es jolie
La bohème, la bohème
Et nous avions tous du génie

Souvent il m'arrivait
Devant mon chevalet
De passer des nuits blanches
Retouchant le dessin
De la ligne d'un sein
Du galbe d'une hanche
Et ce n'est qu'au matin
Qu'on s'asseyait enfin
Devant un café-crème
Epuisés mais ravis
Fallait-il que l'on s'aime
Et qu'on aime la vie

La bohème, la bohème
Ça voulait dire on a vingt ans
La bohème, la bohème
Et nous vivions de l'air du temps

Quand au hasard des jours
Je m'en vais faire un tour
A mon ancienne adresse
Je ne reconnais plus
Ni les murs, ni les rues
Qui ont vu ma jeunesse
En haut d'un escalier
Je cherche l'atelier
Dont plus rien ne subsiste
Dans son nouveau décor
Montmartre semble triste
Et les lilas sont morts

La bohème, la bohème
On était jeunes, on était fous
La bohème, la bohème
Ça ne veut plus rien dire du tout
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar zazou » 25 Mai 2005 14:22

et Comme ils disent de Charles Aznavour aussi... :lol:
Avatar de l’utilisateur
zazou
Libellulien
Libellulien
 
Messages: 66
Inscription: 23 Nov 2004 15:04

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 14:27

zazou a écrit:et Comme ils disent de Charles Aznavour aussi... :lol:


Pas compris tu dit ca par apport a la derniere phrase de la boheme?
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar FlowerOfCArnage » 25 Mai 2005 14:42

y a dalida aussi!!!!!!

vas y épate nous avec du dalida c'est du pur bonheur
Image

[url=http://seriestv.aceboard.fr]Le forum sur les séries TV.
Venez à la découverte de nouvelles séries ou simplement en parler[/url]
Avatar de l’utilisateur
FlowerOfCArnage
Maître Libellulien
Maître Libellulien
 
Messages: 546
Inscription: 05 Jan 2005 19:13
Localisation: Havré mais bientot à Havré (BELGIQUE)

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 14:47

FlowerOfCArnage a écrit:y a dalida aussi!!!!!!

vas y épate nous avec du dalida c'est du pur bonheur


Parole, parole


Paroles et Musique: Michaele, M.Chiosso, G.Ferrio 1973

A.Delon:
C'est étrange,
je n'sais pas ce qui m'arrive ce soir,
Je te regarde comme pour la première fois.
Dalida:
Encore des mots toujours des mots
les mêmes mots
Je n'sais plus comment te dire,
Rien que des mots
Mais tu es cette belle histoire d'amour...
que je ne cesserai jamais de lire.
Des mots faciles des mots fragiles
C'était trop beau
Tu es d'hier et de demain
Bien trop beau
De toujours ma seule vérité.
Mais c'est fini le temps des rêves
Les souvenirs se fanent aussi
quand on les oublie
Tu es comme le vent qui fait chanter les violons
et emporte au loin le parfum des roses.
Caramels, bonbons et chocolats
Par moments, je ne te comprends pas.
Merci, pas pour moi
Mais tu peux bien les offrir à une autre
qui aime le vent et le parfum des roses
Moi, les mots tendres enrobés de douceur
se posent sur ma bouche mais jamais sur mon cœur
Une parole encore.
Parole, parole, parole
Ecoute-moi.
Parole, parole, parole
Je t'en prie.
Parole, parole, parole
Je te jure.
Parole, parole, parole, parole, parole
encore des paroles que tu sèmes au vent
Voilà mon destin te parler....
te parler comme la première fois.
Encore des mots toujours des mots
les mêmes mots

Comme j'aimerais que tu me comprennes.
Rien que des mots
Que tu m'écoutes au moins une fois.
Des mots magiques des mots tactiques
qui sonnent faux
Tu es mon rêve défendu.
Oui, tellement faux
Mon seul tourment et mon unique espérance.
Rien ne t'arrête quand tu commences
Si tu savais comme j'ai envie
d'un peu de silence
Tu es pour moi la seule musique...
qui fit danser les étoiles sur les dunes
Caramels, bonbons et chocolats
Si tu n'existais pas déjà je t'inventerais.
Merci, pas pour moi
Mais tu peux bien les offrir à une autre
qui aime les étoiles sur les dunes
Moi, les mots tendres enrobés de douceur
se posent sur ma bouche mais jamais sur mon cœur
Encore un mot juste une parole
Parole, parole, parole
Ecoute-moi.
Parole, parole, parole
Je t'en prie.
Parole, parole, parole
Je te jure.
Parole, parole, parole, parole, parole
encore des paroles que tu sèmes au vent
Que tu es belle !
Parole, parole, parole
Que tu est belle !
Parole, parole, parole
Que tu es belle !
Parole, parole, parole
Que tu es belle !
Parole, parole, parole, parole, parole
encore des paroles que tu sèmes au vent
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar zazou » 25 Mai 2005 14:47

Non, y a une chanson de Charles Aznavour qui s'intitule "COMME ILS DISENT"... Tu peux rechercher les paroles steplé...

Merchi...
Avatar de l’utilisateur
zazou
Libellulien
Libellulien
 
Messages: 66
Inscription: 23 Nov 2004 15:04

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 14:50

Magic la chanson suivante :lol:


Vous les femmes

Julio Iglésias

Vous les femmes, vous le charme
Vos sourires nous attirent nous désarment
Vous les anges, adorables
Et nous sommes nous les hommes pauvres diables

Avec des milliers de roses on vous entoure
On vous aime et sans le dire on vous le prouve
On se croit très forts on pense vous connaître
On vous dit toujours, vous répondez peut-être

Vous les femmes, vous mon drame
Vous si douces, vous la source de nos larmes
Pauvres diables, que nous sommes
Vulnérables, misérables, nous les hommes

Pauvres diables, pauvres diables ....

Dès qu'un autre vous sourit on a tendance
A jouer plus ou moins bien l'indifférence
On fait tout pour se calmer puis on éclate
On est fous de jalousie et ça vous flatte

Vous les femmes vous le charme
Vos sourires nous attirent nous désarment
Pauvres diables que nous sommes
Vulnérables, misérables, nous les hommes

Pauvres diables, Pauvres diables, Pauvres diables
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 14:52

Celle la je croit que s'es une de mes favorites,


Une femme avec une femme

Mecano

Deux femmes qui se tiennent la main
Ça n'a rien qui peut gêner la morale
Là où le doute s'installe
C'est que ce geste se fasse sous la table.

Quand elles sont seules, comme elles n'ont rien à perdre
Après les mains, la peau de tout le reste
Un amour qui est secret
Même nues, elles ne pourraient le cacher
Alors, sous les yeux des autres
Dans la rue, elles le déguisent en amitié
L'une des deux dit que c'est mal agir
Et l'autre dit qu'il vaut mieux laisser dire.

Ce qu'ils en pensent ou disent ne pourrait rien y faire
Qui arrête les colombes en plein vol
A deux au ras du sol
Une femme avec une femme


Je ne veux pas les juger
Je ne veux pas jeter la première pierre
Et si, en poussant la porte
Je les trouve bouche-à-bouche dans le salon

Je n'aurais pas l'audace de tousser
Si ça me dérange, je n'ai qu'à m'en aller
Avec mes pierres elles construiraient leur forteresse
Qui arrête les colombes en plein vol
A deux, au ras du sol
Une femme avec une femme

L'une des deux dit que c'est mal agir
Et l'autre dit qu'il vaut mieux laisser dire

Ce qu'ils en pensent ou disent ne pourrait rien y faire
Qui arrête les colombes en plein vol
A deux, au ras du sol
Une femme avec une femme

Qui arrête les colombes en plein vol
A deux, au ras du sol
Une femme avec une femme

J'en ai presque les larmes au yeux en la lisant :lol:
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 14:54

zazou a écrit:Non, y a une chanson de Charles Aznavour qui s'intitule "COMME ILS DISENT"... Tu peux rechercher les paroles steplé...

Merchi...


Comme ils disent

Paroles et Musique: Charles Aznavour 1973


J'habite seul avec maman
Dans un très vieil appartement rue Sarasate
J'ai pour me tenir compagnie
Une tortue deux canaris et une chatte.
Pour laisser maman reposer
Très souvent je fais le marché et la cuisine
Je range, je lave, j'essuie,
A l'occasion je pique aussi à la machine.
Le travail ne me fait pas peur
Je suis un peu décorateur un peu styliste
Mais mon vrai métier c'est la nuit.
Je l'exerce en travesti, je suis artiste.
Jai un numéro très spécial
Qui finit en nu intégral après strip-tease,
Et dans la salle je vois que
Les mâles n'en croient pas leurs yeux.
Je suis un homo comme ils disent.

Vers les trois heures du matin
On va manger entre copains de tous les sexes
Dans un quelconque bar-tabac
Et là on s'en donne à cœur joie et sans complexe
On déballe des vérités
Sur des gens qu'on a dans le nez, on les lapide.
Mais on fait ça avec humour
Enrobé dans des calembours mouillés d'acide
On rencontre des attardés
Qui pour épater leurs tablées marchent et ondulent
Singeant ce qu'ils croient être nous
Et se couvrent, les pauvres fous, de ridicule
Ça gesticule et parle fort.
Ça joue les divas, les ténors de la bêtise.
Moi les lazzi, les quolibets
Me laissent froid puisque c'est vrai.
Je suis un homo comme ils disent.

A l'heure où naît un jour nouveau
Je rentre retrouver mon lot de solitude.
J'ôte mes cils et mes cheveux
Comme un pauvre clown malheureux de lassitude.
Je me couche mais ne dors pas
Je pense à mes amours sans joie si dérisoires.
A ce garçon beau comme un Dieu
Qui sans rien faire a mis le feu à ma mémoire.
Ma bouche n'osera jamais
Lui avouer mon doux secret mon tendre drame
Car l'objet de tous mes tourments
Passe le plus clair de son temps au lit des femmes
Nul n'a le droit en vérité
De me blâmer de me juger et je précise
Que c'est bien la nature qui
Est seule responsable si
Je suis un "homme oh" comme ils disent.
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar zazou » 25 Mai 2005 14:58

Et du Lara FAbian... t'en as, dis??? t'en as en stock???
Avatar de l’utilisateur
zazou
Libellulien
Libellulien
 
Messages: 66
Inscription: 23 Nov 2004 15:04

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 15:03

zazou a écrit:Et du Lara FAbian... t'en as, dis??? t'en as en stock???



Attention tu devient dependant :lol:

Bon tient voila Lara Fabian bon perso ca me file des boutons :wink: :



Je t'aime


Lara Fabian

D'accord, il existait d'autres façons de se quitter
Quelques éclats de verre auraient peut-être pu nous aider
Dans ce silence amer, j'ai décidé de pardonner
Les erreurs qu'on peut faire à trop s'aimer

D'accord la petite fille en moi souvent te réclamait
Presque comme une mère, tu me bordais, me protègeais
Je t'ai volé ce sang qu'on aurait pas dû partager
A bout de mots, de rêves je vais crier
Je t'aime, je t'aime
Comme un fou comme un soldat
comme une star de cinéma
Je t'aime, je t'aime
Comme un loup, comme un roi
Comme un homme que je ne suis pas
Tu vois, je t'aime comme ça

D'accord je t'ai confié tous mes sourires, tous mes secrets
Même ceux, dont seul un frère est le gardien inavoué
Dans cette maison de pierre, Satan nous regardait danser
J'ai tant voulu la guerre de corps qui se faisaient la paix
Je t'aime, je t'aime
Comme un fou comme un soldat
comme une star de cinéma
Je t'aime, je t'aime
Comme un loup, comme un roi
Comme un homme que je ne suis pas
Tu vois, je t'aime comme ça
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar zazou » 25 Mai 2005 15:17

C'est trop bon!!!!!!! :P :P :P
Avatar de l’utilisateur
zazou
Libellulien
Libellulien
 
Messages: 66
Inscription: 23 Nov 2004 15:04

Messagepar p-lion » 25 Mai 2005 15:18

Tiens pour un collègue (il se reconnaîtra) j'aimerais que tu mettes celles de "mon légionnaire" svp.

Merci d'avance loll :lol:

:@PAF: :up:
Dites Bonjour ça ne coûte rien....dites merci c'est le même prix !!
p-lion
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 252
Inscription: 27 Déc 2004 19:28
Localisation: Belgique

Messagepar hasch » 25 Mai 2005 15:50

p-lion a écrit:Tiens pour un collègue (il se reconnaîtra) j'aimerais que tu mettes celles de "mon légionnaire" svp.



Mon légionnaire


Interprété par Edith Piaf


Il avait de grands yeux très clairs
Où parfois passaient des éclairs
Comme au ciel passent des orages.
Il était plein de tatouages
Que j'ai jamais très bien compris.
Son cou portait : "Pas vu, pas pris."
Sur son cœur on lisait : "Personne"
Sur son bras droit un mot : "Raisonne".

[Refrain]
J'sais pas son nom, je n'sais rien d'lui.
Il m'a aimée toute la nuit,
Mon légionnaire !
Et me laissant à mon destin,
Il est parti dans le matin
Plein de lumière !
Il était minc', il était beau,
Il sentait bon le sable chaud,
Mon légionnaire !
Y avait du soleil sur son front
Qui mettait dans ses cheveux blonds
De la lumière !

Bonheur perdu, bonheur enfui,
Toujours je pense à cette nuit
Et l'envie de sa peau me ronge.
Parfois je pleure et puis je songe
Que lorsqu'il était sur mon cœur,
J'aurais dû crier mon bonheur...
Mais je n'ai rien osé lui dire.
J'avais peur de le voir sourire !

[Refrain]

On l'a trouvé dans le désert.
Il avait ses beaux yeux ouverts.
Dans le ciel, passaient des nuages.
Il a montré ses tatouages
En souriant et il a dit,
Montrant son cou : "Pas vu, pas pris"
Montrant son cœur : "Ici, personne."
Il ne savait pas...Je lui pardonne.

J'rêvais pourtant que le destin
Me ramèn'rait un beau matin
Mon légionnaire,
Qu'on s'en irait seuls tous les deux
Dans quelque pays merveilleux
Plein de lumière !
Il était minc', il était beau,
On l'a mis sous le sable chaud
Mon légionnaire !
Y avait du soleil sur son front
Qui mettait dans ses cheveux blonds
De la lumière !
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

Messagepar hasch » 26 Mai 2005 07:42

Regarder ce que j'ai trouver, je regardais ca a la tv quant j'etais gamin,
Ca rend nostalique:


Boumbo,

Boumbo, Boumbo
petite automobile-bile
tu parait si fragile-gile
sous ton drole de capot
Bou-bou-bou Boumbo

Boumbo, Boumbo
Tes deux amis fidèles-dèles
Se raccrochent à tes ailes-ailes
Pour pas tomber de haut
Bou-bou-bou Boumbo !!

Quand tu respires une fleur
Ça fait boum-boum dans ton cœur
Tu affoles tes mécaniques
Et tu deviens
Boumbo magique !

Bou-bou-bou-bou-bou Bou
Bou-bou bou-bou

Boumbo, Boumbo, petite automobile-bile
Tu trottes et te dandines-dines
Sans jouer les héros
Bou-bou-bou Boumbo
Bou-bou-bou Boumbo ...
Avatar de l’utilisateur
hasch
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 232
Inscription: 19 Oct 2004 21:32

PrécédenteSuivante

Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités