travail+formation=pétage de plombs

Une section de détente et jeux, sans polémique, juste de l'amusement, n'oubliez pas la charte ni l'esprit du site...

Modérateur: Modérateurs

travail+formation=pétage de plombs

Messagepar sigmund 2.1 » 01 Nov 2004 13:34

j'ai 23 ans et j'essaye tant bien que mal d'acceder a un mode de vie descent.
mon but obtenir un ou des certtificats mcse, mais pour ca il faut de l'argent
et pour obtenir cet argent il faut travailler.
Mais comment obtenir un travail dans la region (vd) l'orsque on a
peu ou pas d'experience proffesionelle et qu'on a pris un mauvais départ dans la vie active.
ce matin encore deux lettres m'expliquant qu'ils n'vaiaient pas de poste correspondant a mon profil (tu m'ettones) l'une de ces lettres vient de mcdonald's c'est quand meme fou l'orsqu'on pense que celui ou celle qui a rédige cette lettre ne devait pas etre plus qualifie qu'un marchand de tapis .
bref j'ai un peu la rage
personne n'aurait un job pour moi ??
je suis tout a fait capable de porter des charges, faire des sandwichs,
et je m'y connait meme un peu en informatique.
je sais que je vais bien finir par trouver un job mais pour les autres ceux de ma generation .
une personne sur vingt environ qui est sorti de l'ecole en 1998-1999
n'as toujours pas de travail/formation.
sigmund 2.1
 
Messages: 13
Inscription: 01 Nov 2004 12:37

Messagepar pad » 01 Nov 2004 13:42

que fais tu comme travaille ?
Pad
pad
 
Messages: 23
Inscription: 21 Juil 2004 06:24

Messagepar sigmund 2.1 » 01 Nov 2004 13:57

pad a écrit:que fais tu comme travaille ?

j'ai fait toutes sortes de travaux des maintenant classiques call centers j'usqu a bosser pour d'obscures societes financieres j'en ai eu des jobs.
mais dans tout ca le pire c'est le chomage l'orp comme on dit ces connards
ne veullent surtout pas que nous accedions a des metiers ou a des formations descentes .
pour repondre a ta question je suis chomeur depuis fin aout apres avoir bosse comme aide de cuisine chez un traiteur.
sigmund 2.1
 
Messages: 13
Inscription: 01 Nov 2004 12:37

Messagepar Wago » 01 Nov 2004 14:07

Hello sigmund 2.1

Je ne t'écrit pas pour te proposer un job et crois moi que j'en suis désolé mais plutôt pour te mettre en garde...

J'ai lu que tu veus faire le cursus MCSE, et bien ne crois pas que ça va être la fin des ennuis pour toi quand tu y sera arrivé, bien au contraire... Ce titre va t'apporter de grandes connaissances mais malheureusement pas (peux) d'éxpérience pratique, chose considérée comme indispensable par les entreprises alors fais attention de ne pas mettre tous tes oeufs dans le même pannier...

Voila, je voulais juste te rendre attentif au sujet de l'éxpérience qui est demandée sur le marché de l'info mais ne te décourage surtout pas, seul ceux qui essayent peuvent y arriver.
Avatar de l’utilisateur
Wago
Maître Libellulien
Maître Libellulien
 
Messages: 745
Inscription: 29 Juin 2004 07:48
Localisation: Région neuch.

Messagepar typyk » 01 Nov 2004 14:07

Salut sigmund 2.1!

Tout d'abord ne te décourages pas. J'ai bien connu ta situation et je suis passé par milles petits boulots merdiques (passes moi l'expression mais j'en trouve pas d'autre) comme dans le bâtiment, en usine etc....
C'est clair, c'est pas franchement évident, et la période actuelle ne permet pas vraiment de faire la fine bouche.
Par contre, du boulot il y en a toujours, et ça dépend surtout de la manière dont on cherche.

1/ Il te faut un bon dossier. Un truc qui présente bien et détaillé même si tu n'as pas d'expérience professionnelle, tu as sûrement dû faire des stages etc...

2/ N'hésites pas à répondre aux annonces même si tu te dis que tu ne correspond pas complètement aux exigeances. (l'employeur demande toujours plus que ce qu'il espère avoir).

3/ Si tu as vraiment besoin de tunes (comme c'est le cas apparement) prend ce qui te tombe sous la main. Après t'es plus cool pour chercher autre chose. (c'est con à dire mais ça fait toujours mieux de chercher du boulot quand tu en as un que quand tu te présente comme chômeur).

4/ Renseignes toi auprès des autorités compétentes si tu n'as pas droit à une aide quelconque pour une formation ou autre.

Si jamais, inscrit toi déjà dans les centre commerciaux ou les magasins qui cherchent du monde pour les inventaires (c'est bientôt la saison), ils payent à l'heure. Il y a pas mal de monde, mais c'est toujours ça de pris.

J'espère que mes conseils sauront te porter chance. Moi c'est comme ça que j'en suis là où je suis aujourd'hui , et je ne peux pas me plaindre.


Bon courage.

A+

typyk
@+

Typyk
typyk
Maître Libellulien
Maître Libellulien
 
Messages: 528
Inscription: 14 Oct 2004 06:34

Messagepar sigmund 2.1 » 01 Nov 2004 14:30

merci pour vos reponses ca fait plaisir de savoir que je ne suis pas le seul dans cette situation . je voulais etre rassuré c'est chose faite.
et ce n'est pas quelques reponses negatives qui vont entamer ma determination.
libellules.ch le forum de l'année.
sigmund 2.1
 
Messages: 13
Inscription: 01 Nov 2004 12:37

Messagepar 1suisse » 01 Nov 2004 14:39

salut.

je rejoins ce qui a déjà été dit.

concernant les inventaires, c'est clair que y va y avoir matière là... regarde du coté de globus à lausanne par exemple.

sinon perso j'ai trouvé pas mal de boulots avec adecco (les extras en service notamment). donc regarde si ya pas une agence près de chez toi, ou manpower (mais pas eu une bonne expérience avec eux, surtout qu'a l'inscription, un écran me faisait face derrière un bureau, et dessus on pouvait y lire la fiche confidentielle d'un travailleur, sur laquelle il était inscrit "boit sur le lieu de travail, ne plus réengager")...

si tu présentes +/- bien, tu peux regarder du côté de "mci top prestations accueil", qui peuvent te proposer des trucs VRAIMENT sympa (j'ai fait voiturier, hôte d'accueil, accompagnant, figurant...) et c'est bien payé je trouve.

voilà. courage et @+
photographe mariage Suisse romande https://vos-photos.ch et France https://www.thalmann.fr
Avatar de l’utilisateur
1suisse
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3560
Inscription: 19 Fév 2003 16:20

Messagepar no_fx » 01 Nov 2004 14:41

:roll:

Pourquoi tu essaye pas les agences de placement aussi? (style adecco)
Ca peut aussi aider en attendant qqch de mieux!

Et en tout cas Bonne chance
Un problème sans solution est un problème mal posé.

[Albert Einstein]
Avatar de l’utilisateur
no_fx
Libellulien Junior
Libellulien Junior
 
Messages: 130
Inscription: 25 Fév 2004 12:30
Localisation: à la caff

la vie active a surtout reculé chez les 15 à 24 ans

Messagepar joewis » 01 Nov 2004 18:30

(ots) - Enquête suisse sur la population active 2004


En dépit d'une population en hausse, le nombre d'actifs occupés
recule


Selon les résultats de l'enquête suisse sur la population active
2004 (ESPA) de l'Office fédéral de la statistique (OFS), le nombre
d'actifs occupés s'élevait à 3,959 millions de personnes au 2e
trimestre 2004, un chiffre en baisse de 0,1% par rapport à un an
auparavant. La part de la population active a surtout reculé chez
les moins de 25 ans (de 69,4% à 67,1%) et chez les 65 ans et plus
(de 9,3% à 8,1%). Le marché du travail, qui connaît une phase de
stagnation, n'a pas réussi à absorber entièrement l'augmentation du
nombre de résidants permanents en âge d'exercer une activité
(+44'000 personnes âgées de 15 à 64 ans). Le taux de sans-emploi a
donc augmenté, passant de 4,1% à 4,3%. La stagnation de l'emploi ne
touche pas de la même manière tous les groupes d'âges La
participation à la vie active a surtout reculé chez les 15 à 24 ans
(de 69,4% à 67,1%) et chez les personnes de 65 ans et plus (de 9,3%
à 8,1%), qui ont été plus nombreuses à se retirer du marché du
travail. Le nombre des personnes (plutôt jeunes) qui n'exerçaient
pas une activité lucrative parce qu'elles suivaient une formation
(de base ou continue) a passé en un an de 232'000 à 259'000
personnes. Dans le même temps, le nombre des actifs occupés de 65
ans ou plus a fortement reculé ( 12'000 personnes). Dans le groupe
des 25 à 54 ans, le taux d'activité est resté pratiquement inchangé
chez les hommes (de 95,6% à 95,7%), tandis qu'il a légèrement
augmenté chez les femmes (de 80,5% à 80,8%). Le nombre
d'indépendants recule Le nombre des indépendants a baissé de 40'000
ou de 6,6%. C'est chez les moins de 40 ans ( 30'000) et chez les 65
ans ou plus ( 3000) qu'on trouve le plus grand nombre de personnes
ayant dû abandonner leur activité d'indépendant en raison de la
stagnation de la demande. A cela s'ajoutent les changements
structurels qui affectent l'agriculture et qui entraînent une baisse
du nombre des indépendants dans le secteur primaire et, donc, de
celui des collaborateurs familiaux, notamment des femmes. Le nombre
de personnes occupées à temps partiel continue de croître La
progression continue du nombre de personnes occupées à temps partiel
(+0,9% ou +11'000 personnes par rapport à 2003), surtout chez les
femmes (+0,9% ou +9000 personnes), atteste de la souplesse du marché
suisse du travail. Au 2e trimestre 2004, 56,9% des femmes
travaillaient à temps partiel, contre seulement 11,0% des hommes.
Seuls, en Europe, les Pays-Bas affichent un pourcentage d'emplois
féminins à temps partiel plus élevé, avec 74% au 1er trimestre 2004.
Evolution du modèle de répartition du travail dans les ménages avec
enfants La forte progression de la participation des femmes à la vie
active observée ces dix dernières années a fortement modifié la
répartition du travail dans les ménages de couples ayant des enfants
de moins de 15 ans. La part des ménages où les deux partenaire
travaillent (à plein temps ou à temps partiel) atteint aujourd'hui
61%, contre moins de la moitié (45%) il y a dix ans. Dans 46% des
ménages, l'homme travaille à plein temps et la femme à temps
partiel. Dans 7% des ménages avec enfants, les deux partenaires
travaillent à plein temps, et dans 7 autres pour cent, ils ont tous
deux un emploi à temps partiel. Dans 34% des ménages, seul l'homme
exerce une activité lucrative. La population active occupée de plus
en plus qualifiée Le niveau de qualifications de la population
active occupée ne cesse de croître: au 2e trimestre 2004, 27,5% des
actifs occupés avaient accompli une formation de degré tertiaire
(université, haute école ou formation professionnelle supérieure),
contre 24,4% en 2002 et 26,0% en 2003. La progression est nettement
plus marquée chez les femmes (+17,8% depuis 2002). Il est
intéressant de relever que cette progression ne s'est pas limitée
aux jeunes diplômés des hautes écoles et des hautes écoles
spécialisées qui arrivent sur le marché du travail, mais qu'elle
concerne également les travailleurs âgés de 40 à 54 ans (+15,2%
depuis 2002). Les femmes occupent encore rarement des fonctions
dirigeantes Grâce à l'amélioration constante du niveau de formation,
les femmes actives occupées étaient déjà 13,9% à exercer une
profession intellectuelle ou scientifique au 2e trimestre 2004
contre 21,1% des hommes actifs occupés (progression par rapport à
2003 de +0,5% ou 2000 personnes chez les hommes et de +5,8% ou
13'000 personnes chez les femmes). Alors que 8,9% des hommes actifs
occupés (183'000) occupaient une fonction dirigeante, ce n'était le
cas que de 3,9% des femmes actives occupées (66'000). Le marché du
travail évolue grâce à de nouveaux modèles d'horaires et aux TIC Un
peu plus de la moitié des salariés (57,5%) travaillaient encore
selon un horaire fixe au 2e trimestre 2004. 24,0% travaillaient
selon un horaire hebdomadaire ou mensuel. Ces pourcentages n'ont
pratiquement pas changé depuis 2001. En revanche, la part des
salariés travaillant selon un modèle d'horaire annualisé a passé de
5,1% à 7,8% depuis 2001 (243'000 personnes). Les 8% restants n'ont
pas d'horaire de travail prescrit. En dépit du développement des TIC
(technologies de la communication, à savoir ordinateur, Internet,
etc.), le télétravail à domicile n'a que très légèrement progressé
depuis 2001 (de 12'000 à 18'000). Ce n'est pas le cas du télétravail
partiel à domicile, utilisé dans les cas où une partie seulement du
travail peut être effectué à la maison: sa part a passé de 5,1%
(170'000 personnes) à 8,2% (256'000 personnes) des salariés.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE
Service de presse


Renseignements:
Michel Kolly, OFS, section Travail, vie active et enquêtes
thématiques, tél. : 032 713 64 76
joewis
 

Re: la vie active a surtout reculé chez les 15 à 24 ans

Messagepar 1suisse » 01 Nov 2004 23:06

salut joewis. sympa de mettre ce texte. mais franchement, qui a envie de lire un pareil pavé... stp met en forme ton texte la prochaine fois. merci. 8)

[pour les gens intéressés: la même chose mais au format pdf: http://www.presseportal.ch/fr/pdf.htx?nr=100481194]
photographe mariage Suisse romande https://vos-photos.ch et France https://www.thalmann.fr
Avatar de l’utilisateur
1suisse
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3560
Inscription: 19 Fév 2003 16:20


Retourner vers Pause café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités