Converio

Converio

Ce programme permet le traitement de fichiers MPEG2 issus de caméscopes mais pas seulement. Il tire son nom des caméscope JVC Everio, dont il saura utiliser les fichiers, mais aussi certains modèles Panasonic ou Sony (détails sur le site de l'auteur). Hors caméscopes, il sait manipuler les flux MPEG2-PS (Program Stream) issus de cartes TV ou TNT, et la HD n'est pas loin, voire certains appareils autour des home cinema ou réception par satellite.

Les opérations : il est possible de renommer, copier, extraire, démultiplexer (séparation audio et vidéo avec audio en PCM wave), remultiplexer (encodage son MP2 directement), transformer les fichiers 16/9 vers 4/3 et inversement, convertir les flux vers les formats AVI (selon vos codecs, et avec AC3 si besoin), ou DV type 2.

Converio

Il y a de quoi faire, et le menu, en français, permet de paramétrer simplement les tâches, qui vont dans une file d'attente... qui n'attend que votre signal pour se mettre au travail. A ce propos, lisez bien la page de présentation, car selon les opérations, il vous faudra installer certains programmes ou modules come BeSweet, DVDauthor (authoring possible), etc...


Vous trouverez à la fin du billet les 3 indispensables à installer pour que Converio fonctionne sans message d'erreur au démarrage.

OS: Windows
Langue: Français, anglais
Licence: Gratuit pour un usage personnel
Version complète contre donation via paypal à partir de 5 euros.

Page d'accueil et téléchargement (fr)
Requis :
AC3Filter (la version 0.7b ne passe pas)
GPL MPEG-1/2 DirectShow Decoder Filter
Moonlight Scalar DirectShow Filter

(décompactez, double-cliquez sur reg.bat pour installer)

Commentaires

1. Le lundi, 24 mars, 2008, 12:19 par yohann

bonjours,
j'ai installer ce logiciel et ses 3 indispensables, depuis l'ordinateur ne lance plus windows XP SP2.
pensez vous que ce soit dut à cette installation? quelqu'un connait-il le moyen de reparer?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet