Comment désactiver le ruban de l'explorateur de Windows 8

Le ruban style Office qui accompagne l'explorateur de Windows 8 comprend des menus et des icônes, comme par exemple, copier, déplacer, modifier les propriétés, masquer les extensions de nom de fichier, renommer, etc. Pratique mais se révèle vite encombrant, car ce ruban grignote beaucoup d'espace. Cette page a pour but de vous montrer comment garder le ruban minimisé par défaut et comment l'activer lorsque vraiment nécessaire.

 

Cela passe par l'éditeur de stratégie de groupe de Windows. Pour commencer, appuyez sur les touches Win + R pour faire apparaître la fenêtre "Exécuter" et tapez dans le champ "gpedit.msc".

Cliquez ensuite sur Configuration ordinateur–> Modèles d'administration –> Composants Windows –> Explorateur de fichiers.

Cliquez à présent sur  “Démarrer l'Explorateur de fichiers avec le ruban réduit”.

Sélectionnez l'option "Activé" et cliquez sur OK. Désormais lorsque vous ouvrez une fenêtre de l'explorateur, le ruban n'apparaîtra plus. (voir image ci-dessous)

Vous pouvez l'activer si besoin en cliquant sur la petite flèche à gauche de l'icône "Aide". (voir image ci-dessus)

Astuces mise à jour le 27 janvier 2013 - première publication le 18 septembre 2011

Commentaires

1. Le dimanche 27 janvier 2013, 09:11 par Patrick

Hello,

Win8 ne trouve pas gpedit.msc ?!?!?!

2. Le dimanche 27 janvier 2013, 12:05 par krigou

Bonjour Patrick,
Peut-être une une question de mode administrateur?
J'ai profité de mettre à jour l'astuce avec un Windows en français...

3. Le lundi 28 janvier 2013, 09:20 par joli85

"Win8 ne trouve pas gpedit.msc ?!?!?!"
C'est que tu n'a pas la version Pro,dans la version 8 standard "gpedit.msc" n'existe pas.
A force de le " tweaker" dans tous les sens cet os va vite ressembler à seven..!!!
Pas une réussite ce Grand 8

4. Le mardi 14 mai 2013, 01:34 par ysis

Bonsoir, pour moi non plus, "gpedit.msc" ne fonctionne pas.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet