Mot-clé - nettoyage e-mails

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 19 janvier 2020

Nettoyez votre boîte e-mail pour aider la planète

Datacenter

Sans doute avez-vous déjà lu que l’envoi d’un mail provoque une émission de CO2. Le stockage des e-mails émet lui aussi du CO2, environ 10 grammes pour un e-mail par année de stockage. Les centres de données (datacenter) sont de grandes salles, remplies de grandes armoires contenant des serveurs qui ont besoin de systèmes de refroidissement et bien sûr d’alimentation électrique. En fonction continue, ils sont donc très énergivores et un grand pourcentage de leur consommation électrique est utilisée uniquement à des fins de refroidissement. Pour la France, cela représente 10% de la consommation d’électricité globale du pays et à l’échelle mondiale 2% des émissions de CO2, soit autant qu’un autre mouton noir des verts, l’aviation civile.

Après avoir lu celà, n’avez-vous pas une petite pointe de culpabilité, des remords de laisser croupir vos boîtes e-mails gorgées de spams, de newsletters, de mails non lus, etc...

Vous pouvez utiliser pour faire un grand nettoyage, les services en ligne comme Cleanfox, Unroll Me, Mailstrom, etc., mais laisser libre accès à ces services, présente peut-être un danger pour vos données personnelles, car vous devez leur fournir vos droits d’accès...

Autres solutions moins intrusives

Si vous préférez des solutions moins intrusives, vous pouvez utiliser, le petit programme QuickDelete, que j’utilise depuis des années, disponible en téléchargement sur libellules.ch à cette adresse, cliquez ici !
Vous devez cependant connaître et indiquer dans les champs prévus à cet effet, le nom du serveur, votre username et votre mot de passe.

QuickDelete - nettoyez votre compte e-mail

D’autres programmes du même type que QuickDelete sont présentés à l’adresse suivante, cliquez ici !

Comme par exemple Mailwasher

ou Pop Peeper

Faites votre choix, mais ne laissez plus croupir vos e-mails !

D’autres programmes du même type que QuickDelete sont présentés à l’adresse suivante, cliquez ici !

Billets connexes